Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 09:00

Du nouveau dans ma besace est un petit coin où je présenterai rapidement tous mes achats ludiques du mois.

N'ayant pas forcement le temps de les critiquer tous, je vous indiquerai tout de même mon avis par des petites étoiles... et oui c'est un peu comme le Guide Michelin.


rating (1) Bof pas Top

rating

Moyen top

rating (2)

Bien Top

rating (3)

Super top

rating (4)


Tecumah Gulch édité par le Studio09 / disponible chez lulu.com

Couverture-TG.jpg

Après lecture de l'ouvragerating (2)

J'avoue sans honte appartenir moi-même à ce collectif d'auteurs dont le but est de promouvoir la création de JDR pour des éditeurs tiers ou bien en Rouage Libre comme ils aiment le dire.

Et bien Tecumah Gulch fait parti de cette seconde catégorie. Ce jeu aux origines amateur complètement assumées a trouvé dans le giron du Studio09, les moyens de passé de la confidentialité quasi totale à une notoriété quasi égale aux grandes productions actuelles et ce n'est pas pour nous déplaire, bien au contraire.

6598390-640x250.jpgMais allons un peu plus dans le vif du sujet et décortiquons ce que ce "Settings" pour le Système D6 peut offrir au rôliste que vous êtes.

En premier lieu, les choses sont posées. Tecumah Gulch n'est pas une version light d'un Deadland ou un "Mystères de l'Ouest " en jeux de rôle. Celui-ci se veut réaliste et à l'ambiance fidèlement restituée comme dans la série DeadWood.

Ici point de magie, d'occultisme shamanique ou de super science à vapeur. Rien que le soleil, des vaches, des Pistoleros nerveux de la gâchette et une petite bourgade perdue au milieu de nul part.

En premier lieu et après avoir posé ce cadre qui lui sert de décors, on vous propose de faire un tour d'horizon historique (Les différentes guerres si étant déroulée : Sécession, Indiennes, Mexicaine,…), une présentation des forces en présences et de leur écologie si je puis dire. Le mode de vie, les coutumes, les peuples indiens, Mexicains, de colons y sont dépeint de façon non exhaustive, mais suffisamment riche pour brosser un portrait fidèle de chacun des protagonistes.

arizona-620x250.jpgPuis c'est au tour de l'Arizona dans sa globalité, pour finir par un zoom sur la bourgade de Tecumah Gulch. Son Saloon, ses Boutiques, son Eglise, son Maréchal Ferant… Tout y passe avec suffisamment de détails pour bien cerner la géographie de la ville tel un organisme vivant.

Celle-ci d'ailleurs offre son lot de PNJs haut en couleur (pas moins d'une centaine répartis entre les familles peuplant Tecumah Gulch et ceux gravitant dans sa proche circonférence).

Mais tous ont un petit quelque chose à vous offrir et ne sont pas seulement une longue énumération de noms plus ou moins Old Westisés.

Non, cette partie est plus que fournie pour vous servir de boite à outil regorgeant d'histoires personnelles, de petits secrets et de descriptions donnant vie à chaques PNJs.

Suite à présentation générale du Setting, Tecumah Gulch nous propose une version des règles adapté au système D6. La création de personnage a pour principale attrait d'avoir pour choix de créer un PJ natif de la ville ou bien un Outlander venu d'un état voisin pour se faire oublier, faire fortune ou toute autre raison que vous définirai comme valable à son intégration.

Monument-Valley-copie.jpgToute fois, cette différence n'est pas juste basée sur une question d'origine. Suivant votre choix initial, le développement de votre avatar sera différent. Puissant à la création dans le cas de l'Out Lander, celui-ci aura une marge de progression plus lente. Ou moins étoffé pour un jeune issue d'une famille locale. Cependant celui-ci aura tout le loisir d'aborder son avenir avec une ascension relativement fulgurante (l'expérience obtenue est doublée).

Une bonne idée, qui offre aux joueurs de façon d'appréhender leur avenir et le développement de leur personnage.

Avec ceci s'ajoute une foultitude de petites adaptations avec son cortège d'archétypes, options de règles particulières (Duel, Réputation, Bestiaire, Equipement dédier…) de quoi colorisé un peu plus un système générique.

Seule petite ombre au tableau, les règles ne sont pas présente dans la globalité et il vous faudra recourir au livre de base - D6 INTÉGRAL pour finaliser quelques éléments de votre personnage (Mouvement, dégât additionnels,…).

Rien de sérieux vu que celui-ci est disponible gratuitement en format pdf, mais l'usage d'un second ouvrage en grande partie redondante aurait put être évité.

Mais bon, ce n'est qu'un détail qui ne retire rien au plaisir global de l'ouvrage.

Le tout est clôturer par un scénario d'introduction ("Strange Days") où les personnages fraîchement arrivés ou fils/ fille de feront leurs premières armes face à des évènements plus que mystérieux, puis une campagne ("La Frontière") en onze actes faisant avancer la story line sur deux ans (1866-1868).

88791.jpgLe tout accompagné de quelques synopis pour étoffer la campagnes sur la révélation de quelques légendes locales et enfin pour clore la vie du setting sur cette période de deux ans un scénarios "This is the End..." modifiera en profondeur le visage de la petite bourgade de Tecumah Gulch.

Bref, Tecumah Gulch est un bon investissement pour ceux qui sont encore nostalgique de jeu comme Gurps Western ou Western City.

De plus, le Studio09 étant aux commandes de la gamme, on peut s'attendre à un suivit important qui se présente déjà sous la forme du supplément "La Frontière (1870-1872)" présentant le Mexique et offrant à vos joueurs, une nouvelle terre vierge a défriché.


Quelques site pour la route :

• Site Officiel de l'éditeur

• Blog officiel dédié au jeu

• Site où acheter ce jeu


Les tarifs :

La version couverture couleur, pages intérieures en noir et blanc (210 p.) est au prix de 13,99€

La version couverture couleur, pages intérieures en couleurs (210 p.) est au prix de 34,99€

La version pdf (pdf couleurs + version printer friendly) est au prix de 6,99€

Les textes sont identiques dans toutes les versions. Le livre contient l'ensemble des règles de base nécessaires pour jouer.

Vous pouvez également commander par chèque en nous écrivant à l'adresse suivante :

M. BOULARD

5, avenue du général Leclerc

94700 Mais.ons-Alf.ort

Pensez dans ce cas à joindre à votre envoi une adresse postale et une adresse mail lisibles.

Les prix pour une commande par chèque (frais de port compris) sont les suivants :

- version de base de Tecumah Gulch : 17€

- version couleur de Tecumah Gulch : 40€

- version pdf de Tecumah Gulch : 7€

- livre de base des règles du système D6 Intégral : 11€

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 12:53

Du nouveau dans ma besace est un petit coin où je présenterai rapidement tous mes achats ludiques du mois.

N'ayant pas forcement le temps de les critiquer tous, je vous indiquerai tout de même mon avis par des petites étoiles... et oui c'est un peu comme le Guide Michelin.


rating (1)
 
Bof pas Top

rating

Moyen top

rating (2)

Bien Top

rating (3)

Super top

rating (4)


La Brigade Chimérique édité par Sans Détour Edition.

Après lecture de l'ouvrage rating (3). 

J'avoue que j'avais été très échaudé par la saga de la Brigade Chimérique en Bande Dessinée sortie il y a quelques temps aux éditions Atalantes.

JDR BRIGADE CHIMERIQUE LDBPas que le dessin soit médiocre (bien au contraire, il arrive à renouveler le genre), ce n'est pas non plus le scénario ou l'ambiance très Steampunk post 1° guerre mondiale. Non ce n'est pas vraiment ça. Je dirai que ce qui m'a le plus déçu dans les six tomes et bien justement c'est qu'il n'y ai que six tomes. Là où la série ne faisait que débutée, trois/quatre tomes pour poser l'action et les personnes puis seulement deux autres pour développé les différents éléments narratifs.

Bref, j'avoue qu'après avoir refermé le 6° et dernier volet de cette série (annoncée comme fermée) celui-ci m'a laissé comme une goût de pas terminé, voir même de début d'une belle histoire qui aurai eu besoin de deux ou trois autres volumes pour se développer.

Suite à cela, j'avoue m'être posé la question longuement,sur un achat éventuel. Alors qu'au mieux de ma lecture mon avis était fait - j'achète !. Es-ce que la gamme Brigade Chimérique JDR allait avoir un destin similaire à son homologue illustré ? Et bien la réponse est non ! Comme a son habitude, les Editions Sans Détour m'ont encore bluffés par la qualité de leur production.

Déjà première chose qui saute aux yeux, l'ensemble du livre est en couleur et non en bichromie et pour un prix habituel au marché pour un livre de cette taille. Première bonne surprise.

La seconde vient à la lecture de l'ensemble. Si on pensait tout connaître de la Brigade Chimérique à la lecture de la BD et bien on se met le doigt dans l'oeil. Cette encyclopédie comme elle s'intitule nous offre encore bien des surprises et une foultitude de détails sur les protagonistes, leurs objectifs, l'univers haut en couleur, ainsi que le géopolitique de l'ensemble d'une l'Europe bien élargie (Russie + USA). On peut également apprécier la présence des profils des personnages importants de l'univers Brigade Chimérique. Grands méchants et héros de la nations sont quasi tous présent et chiffrés.

BrigadeGarde

Puis ma plus grande surprise qui était également ma plus grande criante venait des règles de simulation. En effet, très souvent c'est là où cela pose un réel problème dans les jeux de super héros. En effet, la gestion des pouvoirs (surtout certain, j'y viendrai plus loin) est souvent le point négatif.

Mais là je dois avouer que je tire mon chapeau aux auteurs pour nous offrir en peu de pages, un spectre large et surtout qui tient la route. Avec une mention toute particulière à la gestions des dédoublements (appelés Chimères) et de la capacité à maîtriser/moduler le temps. Régulièrement, ces deux aspects sont mis au rebut par les MJs car soit trop difficiles à gérer en terme de règles (un vraie usine à gaz) ou risquant de trop régulièrement ruiner vos scénarios. Là tout est pris en compte et le tout avec la précision d'une horloge Suisse.

Côté règles pure et dure, on pourrai les qualifier de minimalistes, autant la création de personnages, que le combat, aisni que les pouvoirs supra humain,... La mécanique est agréable et la prise en main facile. Certains aspects rappel d'ailleurs les règles de Shadowrun ou du Système D6, comme une réserve de combat ou les dés chimériques. Personnellement, cette simplicité laisse la part belle à l'ambiance ce qui n'est pas pour être déplaisant.

Et le tout est clôturé par un gros scénario, qui tient d'avantage d'une campagne, afin d’immerger directement vos joueurs dans l'enfer du radium et de l'hypermonde.

4468 pToute fois, quelques Bé mol sont tout de même signaler (si on peut dire ainsi, car ils sont plus symboliques qu'autre chose). 

D'une part les encarts Blanc sur fond Noir et sa police de caractères rétro, rendent la lecture difficile par certains moments. Puis la multiplicité des exemples, un exemple avec le personnage présenté lors de la création, mais également avec des situations tirées de la série. Certes à propos, mais grossissant inutilement les colonnes en une relecture des règles redondantes.

D'autre part (et ce n'est que mon avis) l'usage et l'abus de vignettes tirées de la BD. Certes pas de droits d'auteurs a payer pour de nouvelles illustrations, mais deux à trois vignettes qui remplissent quelques fois les 3/4 d'une page, c'est un peu too much ! Mais cela ne gâche aucunement le plaisir lors de la lecture.

Bref, La Brigade Chimérique est un excellemment jeu dans la lignée de ce que nous offre Sans Détour depuis sa création.


Quelques site pour la route :

• Site Officiel de l'éditeur

• Site officiel dédié au jeu

• La section SDEN consacré à la Brigade Chimérique

Partager cet article
Repost0
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 14:30

Du nouveau dans ma besace est un petit coin où je présenterai rapidement tous mes achats ludiques du mois.

N'ayant pas forcement le temps de les critiquer tous, je vous indiquerai tout de même mon avis par des petites étoiles... et oui c'est un peu comme le Guide Michelin.



 Bof pas Top


Moyen top

Bien Top

Super top


Panty Explosion édité par Max Ravage.

Après lecture de l'ouvrage. pour les amateurs d'étudiante nippone ou   pour ceux qui sont allergique aux étudiantes à la jupe légère et au montre à tentacules.

 

mod html28424 1Panty Explosion, c'est un peu mon Curé chez les Bouddhistes. Non, je plaisante. Ce jeu traduit et augmenter par Max Ravage s’inscrit dans la catégorie très très gros ovni ludique dans le paysage du JDR français. Mais bon invasion nippone oblige, il faut vivre avec son temps et offrir aux otakus de l'hexagone un jeu qui peut combler leur envies (et il faut bien l'avouer leurs fantasmes les plus exotiques de jeunes étudiantes et de monstres à tentacules dégoulinant de fluides divers variés, mais surtout vert et collant). 

Alors vous allez me dire que propose exactement Panty Explosion en terme de background et de gamme play ?

Et bien tout d’abord parlons du background : On vous propose (oh surprise) de d'incarner des étudiantes qui se confrontes à des Yokaïs (créatures issues du folklore populaire nippon). Cela comprend le simple fantôme hantant une ancienne maison (genre The Grudge), en passant par des entités plus sympathique et populaires comme les Tengu et autre Kitsune (qui ne ferait pas plus peur à un enfant qu'un film des Studio Ghibli. Toute fois, la plus part des créatures auxquelles se confronterons nos belles étudiantes seront principalement issues de la première catégorie. C'est-à-dire : mortelle, cruelle et avide de l'essence psychique encore vierge de tout corruption.

Mais comment diable (ou Oni) font t'elles pour lutter contre ces entités. C'est certain que ce n'est pas à coup de portable customisé et de tenues Kawaii que nos frêles héroïnes vont mettre à mal les plans maléfiques de domination des Yokaïs. Non, elles ont (pour un petit nombre autour de la table) également accès à des pouvoirs psychiques des plus efficaces pour exorciser la malheureuse qui s'est fait possédée.

severed_arm.jpgToutefois ces mystérieux pouvoirs sont des armes bien dangereuses et ne dit-on pas qu'a grands pouvoirs, grandes responsabilités ? Car c'est le cas dans Panty Explosion. C'est cool de pouvoir faire exploser la tête d'un monstre comme un fruit trop mûr, ça l'est beaucoup moins lorsque vos amies on besoin de compresses pour limiter le flot de sang qui coule de leurs orifices supérieures et que bien sur tout ça mène inévitablement les autorités compétentes à s'intéresser tous ces événements et par extension à vous.

Le décor est posé : des étudiantes, des uniformes désespérément légers virevoltant dans la brise, de la brume, des endroits sombres et glauques, des monstres gourmand à jeunes filles, le tout à la sauce Tokyo.

Voilà vous avez les grandes lignes de Panty Explosion question background.

Passons maintenant à la mécanique du jeu, qui elle est des plus déroutante (même pour un vieux routard comme moi, qui en a vu plus d’un passer entre ses mains). Mais là j’ai désarçonné par elle, il faut dire que l’on n’a pas l’habitude de ce genre de chose.

D’une part petite curiosité, les règles sont ultra simples. On jet un certain nombre de dés (d6, d8, d10 ou d12) en fonction d’un pool de caractéristique (Terre, Eau, Air, Feu et Ether) pour obtenir 5 ou plus sur son dès.

Le type de dès lancés est conditionné par votre popularité (Cruche, normale ou coqueluche de votre classe), celle-ci est voté en début de partie et évolue en fonction des actions entreprises. Sachant qu’une cruche lance d6 et les plus populaires des d10, je vous laisse augurer l’avenir glorieux ou sombre de l’une et de l’autre. Que voulez vous la vie n’est pas juste et celle d’étudiante ne fait pas abstraction à la règles.

Jusque là tout va bien, le pool se régénère à la fin d'une scène ou d'un conflit (attention pas Round, mais bien action) et c’est reparti pour un tour. Mais c’est après que ça devient assez déroutant, étant donné que ce n’est pas le MJ qui donne le résultat de l’action mais certains joueurs autour de la table.

group color

Si votre action est un succès c’est votre meilleure amie (qui va vous avantager) qui décrit le résultat et dans le cas contraire c’est votre rivale (qui elle ne cessera de vous mettre des bâtons dans les roues).

Donc, c’est une expérience nouvelle, qui peut déconcerté aussi bien les joueurs qui verront l’avenir de leur actions entre les mains des autres, autant que le MJ qui à l’habitude de définir l’orientation prise pour chaque manœuvres et intrigues. Cette façon de jouer tranchant considérablement avec nos habitudes, me laisse perplexe.

Maintenant parlons peu mais bien de l’intérieure du livre. La mise en pages est des plus aride et manque clairement d’un maquettiste pour la rendre vraiment agréable à lire. Néanmoins, cela semble être choses faites avec Thaumiel (Bibliothèque interdite, Mongoose...), pour la nouvelles éditions (prochainement disponibles) qui devrait corriger ce petit souci. interieur.gif

Tout comme les photos (Cosplay) et illustrations plus manga qui collent bien au thème, cependant celles-ci sont vraiment trop opposées graphiquement.

Côte infos et ambiance, la dernière partie offre au lecteur une immersion complète dans le Tokyo moderne. Vous survolerez les coutumes, les quartiers, les différentes religions (si peu commune pour nous), ainsi que tout ce que vous auriez besoin pour créer une ambiance digne d’un Shōjo.

Je tiens tout de même à souligner la partie sur les Yohaïs que je trouve de loin la plus réussie et fourmillant d’idée de scénario.

Panty_Explosion_Cosplay_3_by_Olafgdumvardangh.jpgPour conclure, je dirai qu’il faut être objectif. Ce jeu s’adresse clairement à des personnes baignant ou ayant baignées dans l’univers des mangas. Jouer des jeunes filles aux excroissances capillaires et mammaires développées ne plaira pas forcement à tous.

Néanmoins si c’est le cas et que vous êtes un fervent amateur de « La fille des enfers » ou de « KUROSAGI, livraison de cadavres » foncez vous le procurer, c’est le jeu qu’il vous faut. Si ce n’est pas le cas, passer votre chemin.

Ou si comme moi, vous n’êtes ni l’un, ni l’autre, mais que vous vous laisseriez séduire. Découvrez ce jeu singulier, qui vous fera passer quelques soirées sur des one shot décalés.


Quelques site pour la route :

• Site Officiel de l'éditeur

• Site Officiel de l'éditeur en VO

Partager cet article
Repost0
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 07:00

Du nouveau dans ma besace est un petit coin où je présenterai rapidement tous mes achats ludiques du mois.
N'ayant pas forcement le temps de les critiquer tous, je vous indiquerai tout de même mon avis par des petites étoiles... et oui c'est un peu comme le Guide Michelin.



 Bof pas Top


Moyen top

Bien Top

Super top


Notre Tombeau édité chez John Doe.

Après lecture de l'ouvrage.

 

znotretombeau 1Dans les égouts de Paris personne ne vous entend crier... De bonheur ! Voilà le constat après la lecture de notre tombeau.

Déjà l'auteur m'avais habitué à un travail d'une grande qualité (Patient 13, syndrome Babylone, 13 reliques,...). Vous l'aurez compris, j'aime ce que fais Yno. De par sa créativité, son sens de la mise en scène, de ses règles toujours simples, mais abouties reflétant l'ambiance de ses scénarios... Bref je suis un inconditionnel de son travail (et je ne pense pas être le seul au vu des nombreux commentaires qui parsème les Articles de son blog) et quand en plus celui-ci s'associe à l'éditeur John Doe (Attention pas la série toute pourrave qui passait sur M6), cela me remplis encore plus de bonheur.

Cette fois, il nous livre un mini "Brust (1)" survial/horreur dans les égouts de Paris, où les joueurs doivent s'alliés pour sauver leur peau face à un groupe de fanatiques, dont ils ne savent et ne comprennent que plus tard dans l'aventure les motivations "oh combien louables". 

Cette campagne en 12 épisodes, se mène sur les chapeaux de roue tant par son ambiance, que par le rythme réel qu'il faut tenir en temps de jeu (2 heures en moyenne par scénario). Pas le temps de mégoter sur les restes de ses compagnons, il faut avancé encore et toujours malgré le froid, la peur et les blessures qui seront monnaie courante dans ce dédale mortel. 

Toute fois, les personnages ne sont pas des fusibles qui claquent un par un à chaque scénario. L'objectif est raccord avec le thème : la survie et les règles sont là pour vous y aider. En effet, les personnages peuvent assez facilement faire appel à l'adrénaline déversée à flot dans leurs veines pour aller au bout d'eux-même et ainsi forcer la main du destin et par là même leur propre chance de survie.

Quant au background, même s'il est léger (quelques pages suffisent), il pose déjà un décor occulte à la française, dans la droite lignée des Mystères de Paris. Le tout y est gothique à souhait (dans le sens littéraire du mot).

Les conseils de mise en scène, les événements, les lieux sont d'ailleurs bien orientés pour donner toute sa place à cette ambiance si particulière. Et rien ne se laisse présager la suite, et encore moins la fin de cette campagne qui termine par un bouquet final dès plus angoissant.

teaser6-500x250

Bref, c'est une franche réussite tant pour le scénario qui demandera tout de même une petite préparation pour le MJ (mais c'est du clés en mains, tout est donné dans l'ouvrage), que du système qui souligne l'ambiance et la restitue à merveille, que le pitch de base que je ne peux malheureusement pas vous donner sans éventer tout le plaisir.

Et c'est sans compter le prix : 15 € seulement (comme dirait P. Bellemare), une affaire ! D'ailleurs je ne comprends pas comment il n'est pas déjà en rupture de stock.

Si vous voulez vraiment faire un break avec votre groupe de joueurs et vous immerger à une ambiance oppressante et soutenue... Passez le pas sans même vous poser la question, en une dizaine parties la campagne sera bouclée et vous aurez vécu un vrai moment de "Jeu" !

Attention toute fois, l'auteur annonçais sur son site que les derniers exemplaires en stock fondaient comme neige au soleil... Il faudra vous passer à la vitesse supérieure pour mettre la main sur les dernières reliques.

(1) "Ce que j'appelle " BURST " est le mélange d'un jdr, d'une campagne et d'un scénario indépendant (one-shot). C'est donc en quelque sorte une campagne one-shot (non rattachée à un jdr existant) avec des règles."


Je vous rappel que j'ai aussi mis à disposition quelques aides jeux : 

Un écran en 3 volets.

Un bestiaire du Dédale.

Et aide de jeu : "Ce qui se trouve dans mes poches...".

Partager cet article
Repost0
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 07:00

Ouverture-ludique-Roliste-4.jpg

Quatrième vidéo dans la catégorie "Les ouvertures Ludiques" avec Notre Tombeau aux édition John Doe , trouvé dans ma boite à lettre.

En souhaitant restituer au mieux mes premières impressions à chaud.

Vidéo disponible dés demain sur la Rôliste TV

  Fiche Technique :znotretombeau 1

Nom : Notre Tombeau

Auteur : Yno

Editeur : John Doe Edition

Prix : 15,00 €

Nombre de pages : 80

Partager cet article
Repost0
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 07:00

Ouverture-ludique-Roliste-3

Trosième vidéo dans la catégorie "Les ouvertures Ludiques" avec Scion Héros aux édition Bibliothèque Interdite, trouvé dans ma boite à lettre avant de partir en vacance.

En souhaitant restituer au mieux mes premières impressions à chaud.

Vidéo disponible dés demain sur la Rôliste TV

  Fiche Technique :

herosNom : Scion : Héros

Auteur : Carl Bowen

Editeur : Bibliothèque Interdite

Prix : 39,95 €

Nombre de pages : 340

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 07:00

Du nouveau dans ma besace est un petit coin où je présenterai rapidement tous mes achats ludiques du mois.
N'ayant pas forcement le temps de les critiquer tous, je vous indiquerai tout de même mon avis par des petites étoiles... et oui c'est un peu comme le Guide Michelin.



 Bof pas Top


Moyen top

Bien Top

Super top


Pour Pathfinder : Le maître de la Forteresse Damné

scen_forteresse_3p.pngAprès lecture de l'ouvrage.  pour ceux qui aime

le PMT Pour ceux qui recherche une intrigue plus toufue dans leurs parties.

Depuis quelques rendez-vous, Piazo nous offre pour la Free RPG Day (événement ludique du mois de juin outre atlantique où les éditeurs de JDR offre un feuillet de leurs jeux far), un petit supplément pour Pathfinder et cette année, l'éditeur américain ne déroge pas à la règles.

Il nous avez déjà par le passé pourvu d'aventures Gamemastery "D0 Le Dernier espoir de Nid-du-faucon", "D1.5 La vengeance du roi Kobold" et d'un petit Bestiaire doté de quelques créatures originales.

Cette année, il nous gratifie à nouveau d'un scénario de 6 pages (traduit il y a peu par l'équipe de AideDD). 

L'aventure prévu pour quarte personnages de niveau 1, nous propose de partir explorer une tour dans les Terres des Cairns (le no man's land d'Absalom).cathedrale.jpg

L'amorce du scénario est on peu plus simple : un tremblement de terre fait s'écrouler une partie d'une tour autrefois inviolable: "la Forteresse Damnée". Les PJ sous couvert d'excuses simplistes vont profiter de cette brèche pour se lancer dans son exploration, mais ils se rendront rapidement compte qu'ils ne semblent pas être les premiers à avoir eu la même idée...

Le gros de cette  aventure est un PMT assez classique où les combats s'enchaîne sans grande originalité et sans offrir la moindre surprise, puisque quasiment toutes les salles sont pourvues d'une créature à transformer en abat-jour ou décente de lit.

Bref, c'est un style qui peut plaire, toute fois Piazo nous a habituer à un peu plus de profondeur dans ses scénarios tout univers de Donj' qu'il est.PFS logo

Toute fois et c'est peut être ça qui le sauve. Avec un peu de travail et une intrigue un peu plus velue, cet appendice gratuit peut devenir un très bon  tremplin pour intégrer la Société des Exploreurs, et par extension la gamme Pathfinder Society (histoire de gagner 1XP et quelques pièces d'or avant de  débuter avec "Rats du chantier naval", puis qu'il y a un de ses membres à sauver dans l'histoire.

Donc sans être totalement inutilisable, il peut soit convenir à un groupe amateur de PMT, à un groupe de débutant histoire de faire découvrir la mécanique de Pathfinder ou avec un peu de travail de la part d'un MJ besogneux, une petite intro à la gamme Pathfinder Society.

A vous de juger !

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 09:23

Ouverture-ludique-Roliste-2Seconde vidéo dans la catégorie "Les ouvertures Ludiques" avec le très attendu Summerland des éditions Icare, trouvé dans ma boite à lettre à mon retour de vacance.

En souhaitant restituer au mieux mes premières impressions à chaud.

  Fiche Technique :

65121Nom : Summerland

Auteur : Gerg Saunders

Editeur : Icare Edition

Prix : 19,95 €

Nombre de pages : 150

 


Summerland1.jpg

J'en profite pour ajouter un liens vers le blog de l'illustrateur du Summerland (des éditions Icare) Jéôrme Huguenin.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 07:00

Du nouveau dans ma besace est un petit coin où je présenterai rapidement tous mes achats ludiques du mois.
N'ayant pas forcement le temps de les critiquer tous, je vous indiquerai tout de même mon avis par des petites étoiles... et oui c'est un peu comme le Guide Michelin.



 
Bof pas Top


Moyen top

Bien Top


Super top


Pour Pathfinder Society : Rats du chantier naval (Partie 1 : Une homme averti...)

   Après lecture de l'ouvrage.

  Je profite que ce soit aujourd'hui que Blackbook organise l'avant-première de la Pathfinder Society pour lâcher ma critique.

Pathfinder Society Guide du jeu organisé se présente comme une alternative au JDR classique, en procurant une expérience massivement multi-joueurs. En effet, chaque joueur peut se balader de tables en tables, son personnage sous le bras sans que cela pose le moindre problème pour le MJ grâce à un système de gestion de campagne novateur et bien huilé. 

Alors Blackbook en bon éditeur/traducteur/diffuseur de la gamme Pathfinder emboîte le pas de Paizo (l'éditeur outre Atlantique) en proposant à son tour de développer la gamme "Pathfinder Society". 

Et quel n'est pas notre bonheur, il y a quelques semaines quand celui-ci, annonce qu'il va mettre en ligne gratuitement le premier d'une longue série de scénario. 

PFS_Affiche_Avant-premiere_France.jpgPour cette première sortie, c'est "Rats du chantier naval " (historiquement le N°29 de la gamme), une aventure d'une vingtaine de pages en six actes, jouable en une séance de 4 à 5 heures. Le tout est prévu pour des personnages de niveau 1 à 7. Au final votre groupe pourra se mettre dans les poches (suivant leur niveau), entre +/- 500 et 3400 Pièce d'or, cinq objets magiques et 1 XP.

Cette échelle semble d'un premier abord être bien large, mais ne vous en faites pas, car dans le fascicule tout est prévu pour adapté la force de frappe adverse à la puissance de votre groupe. En effet chacune des rencontres propose des adaptations en terme de FP (facteur de puissance), d'équipement, de nombre et bien évidement de récompenses.

Côté intrigue on reste en terrain connu avec ce qui fait le sel de la palette "Gamemastery" : Une intrigue simple, mais non sans saveur, des lieux et des personnages hauts en couleurs et toujours un nouvel emplacement de Golarion à découvrir. En locurence, la ville de Cassomir située dans la puissance occidentale du Taldor.

102_Univers.jpgL'intrigue de base lance les joueurs (des membres de la Société des Eclaireurs) sur les traces de Cestis l'un de leur confrère, qui a été enlevé par une mystérieuse cabale lors d'une vente aux enchères d'artefacts Taldoriens... Mais je n'en dis pas plus de peur d'éventer d'avantage l'intrigue.

Ce module apporte également son lot d'aide jeu ajusté à chacune des Factions et conforme à leurs intrigues internes.

Pour une mise en bouche, "Un Homme Averti..." accomplis avec brio sa mission : procurer une initiation en douceur et avec contentement dans cette nouvelle gamme "Pathfinder Society".

De plus tout est fournis dans le scénario pour n'avoir besoin que du livre de règles Pathfinder, toute fois l'Atlas de la gamme "Chronicle" est fortement connseillié pour mettre en place le décor, ainsi que le background de ses joueurs.

Gageons que le second volet du "Rat du chantier naval" saura nous ravir avec autant d'habileté, rendez-vous donc d'ici un mois pour la suite.

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 22:35

Du nouveau dans ma besace est un petit coin où je présenterai rapidement tous mes achats ludiques du mois.
N'ayant pas forcement le temps de les critiquer tous, je vous indiquerai tout de même mon avis par des petites étoiles... et oui c'est un peu comme le Guide Michelin.



 Bof pas Top


Moyen top

Bien Top

Super top

 


Je profite d'avoir une connection pendant les vacances pour ajouter cette critique que je devais produire depuis quelques jours...
 

Dark Heresy édité chez Bibliothèque Interdite.

couv dh Après lecture de l'ouvrage.

Whaoou, voilà ce qui m'est passer par la tête lorsque je l'ai eu dans les mains la première fois. Dark Heresy est un peu l'Arlésienne du JDR, plus ou moins vingt ans que le monde du jeu de rôle attends une adaptation du monde sombre et sauvage de Warhammer 40 000. Et c'est maintenant chose fait avec cet épais tome de plus de 400 pages richement (qui est le premier d'une trilogie : Inquisition, Roge Traider et Space Marine) remplis de presque tout ce qu'il faut pour dessouder à grand renfort de bolters lourds tous les Xenos (pour ceux qui ne sont pas au fait du monde de 40K, les Xenos sont des êtres humains ou non qui représente une menace réelle ou supposée pour la suprématie de l'Imperium dans la Galaxie) qui passent au bout de votre canon. 

Mais Dark Heresy n'est pas une palle copie d'un Warhammer dans le 41° Millénaire.   Celui-ci est loin de vivre dans l'ombre de son grand frère dont la réputation n'est plus à faire. Il prouve par sa seule présence, que cet univers atypique offre un réel vent de fraîcheur dans un monde déjà vu et revu depuis plus de vingt ans.  

Les différences entre deux frères quasi jumeaux : 

Dark Heresy reprend de la gamme Warhammer le format, la mise en page assez proche, mais   également les grandes lignes un système D100 qui a fait ses preuves (CC, CT, Compétences, Talents et autres points de Destin sont toujours au rendez-vous). Toute fois, il arrive également à se démarquer sur plus d'un point. 

D'une part l'avancée, elle cesse de passer de métiers en métiers, il offre une évolution sur le long terme. Fini de sauter d'une carrière à l'autre sans forcement que cela soit justifier de manière acrobatique dans un scénario ou par un MJ compréhensif. 4080 SquadRamiel

D'ailleurs le choix est assez limité, seulement huit carrières sont proposées à la création du futur Inquisiteur. Malgré la faible diversité, celle-ci est suffisamment représentative de l'univers (même si certaine sont plus attirantes que d'autres, comme les techno-prêtres et la Garde Impériale).  

De plus, la gestion de l'expérience est assez novatrice avec un système logique et évitant le grobillisme là où il est facile de le faire. 

D'autre part le côté magie. Sans être révolutionnaire les Psykers sont une forme de puissance psychique à la fois utile, relativement puissante et bien sur particulièrement dangereuse tant pour son utilisateur, que pour l'équipe qui l'accueil (le Warp  dont la magie est issue, être une maîtresse difficile à comprendre et toujours très versatile). 

Bref on reste en terrain connu sans pour autant plagier Warhammer. On utilise ce qui fonctionne bien, on adapte pour coller au plus juste à un univers futuriste et hop la sauce prend. 

i want you by maltgrqmaxToute fois, je ne sais pas si c'est moi, mais j'ai quand même l'impression qu’à création égale un personnage Warhammer classique est plus puissant à en juger les caractéristiques de base, que l'un de ses homologue de 40K. Cela ne gâche pas pour autant le plaisir de jeu, mais risque de faire tiquer les vieux loups qui passent de Warhammer à Dark Heresy. 

Après une bonne dose de création, de développement et de règles divers, on passe à la partie Equipement qui représente un éléments important dans ce monde du 41° millénaire. Et là, l'impression est mi-figue, mi-raisin, on reste un peu sur notre faim quand on voit la relative rareté de certain bolters, fusils laser et autre gros calibres qui font rêver le Garde Impérial de base. Même chose pour les prothèses cybernétique dont les représentants de l'Adeptus Mécanicus sont équipés de pieds en cape (enfin, ça c'est sur les belles illustrations qui parsème le livre). Bref à part quelques bonne surprise comme le lance-flammes ou les packs d'énergie qui peuvent être recharger en les mettant dans un brasier, la partie équipement reste derrière la vitrine blindée. Ce qui risque de frustrer plus d'un.

Un Background trop dilué :

Puis c'est la partie univers/Background... et là le bas blesse par sa pauvreté. La présentation du 41° millénaire est très pauvrement illustré. A part quelques informations sur l'Inquisition, les divers types de mondes représentatifs (Ruche, Forge, Mort,...) et sur la façon de pensé (via le prisme de l'empereur) très étroite du membre de l'Imperium moyen, le background est plus que léger pour une personne complètement novice. Rien ou presque rien sur l'histoire qui conduit l'homme de la Terre, jusqu'aux confins de l'univers connu. Même constatation pour ce qui est du bestiaire, point de vilain xenos (Eldars, orks, Tiranides,...) seul quelques démons et possédés à se mettre sous la dent. Bref, on mise sur l'achat de futur suppléments dédiés et c'est bien dommage.  

Seul point positif reste le secteur Calixis abondamment présenter. Celui-ci offre un réel cadre de campagne pour les MJs autant que pour les joueurs et de quoi mettre en scène ses futurs scénarios, mais aussi celui offert dans le présent ouvrage et qui sert d'introduction tout en douceur (autant que cela puisse être possible a grand renfort d'Epées Energétique). Stemphax

Avis Final :

Dark Heresy est dans l'ensemble un très bon produit, qui offre un objet de qualité pour son prix (une petite cinquantaine d'Euro). On y trouve tout ce dont on a besoin pour jouer, des règles qui se tiennent, un univers baroque et aventureux, un scénario d'introduction... Bref tout est là pour répondre à l'attente des joueurs les plus exigeant. Et même si l'on ne connaît l'univers que dans ses grandes lignes, nombres de sites remplissent cet office en comblant largement les lacunes du livre de base (Cf. Liste des sites référencés plus bas). La gamme est-elle aussi très bien suivit, offrant nombre de suppléments de règles, de background et créatures chaotiques, mais aussi de scénarios et de quoi jouer encore quelques temps avant de toucher ses limites.

N'oublions pas non plus la flopées de roman qui retrace une grande partie de l'histoire tel que l'Hérésie D'Horus, événement clés dans l'histoire de l'Imperium.


Quelques site pour la route :

• Site Officiel de l'éditeur

• Site non Officiel : ad gloriam imperator

• Un site Riche en background : le secteur calixis

• La Version D20 de Warhammer 40 000

Partager cet article
Repost0

BeerWare Dons

BeerWare-Button.jpg

Rechercher

Pour me contacter :

medium e-mail

  L'Email

fessebouc1

Google+

google-logo-plus-0fbe8f0119f4a902429a5991af5db563.png

Twitter 

S'abonner à tonym301 sur Twitter

forum_pic.jpgLe Forum

communaute-de-joueurs-et-de-maitres-de-jeux.png
Jouer avec moi

Brunan - l'Aventure au comptoir

Brunan - l'Aventure au comptoir est le premier jeu de coopération où chacun joue pour sa peau. 
665664 119818828174751 888779258 o

Disponible dans tous les bonnes boutiques en ligne ou en dur.

      Type de jeu : enrichissement... et convivialité ! 

Pour 3 à 6 joueurs 

A partir de 11 ans 

Durée d’une partie : 30 minutes environ

Retrouvez Brunan et ses inénarrables compagnons :

 sur leur site web
sur leur page facebook

 

Du nouveau dans ma besace

Uppsala-211x300.jpg

Upssala : Yggdrasill édité chez le 7° cercle

     Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

LFH_img0.jpg
Les Fils d'Halfdan : Yggdrasill édité chez le 7° cercle

     Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

 +

pendragon couverture

Pendragon - Icares edition

  Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

Chroniques-des-Feals

Les Chroniques des Féals + Ecran : Sans Détour Edition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

Les_Myst__res_de_4ff2e81bc650e.jpg

Les Mystères de Lyon - Sans Détour Edition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%


Wurm.jpg

Würm - Icare édition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0% 
+

fiasco-z.jpg

Fiasco - Edge édition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%  

+

40270-bliss-stage.jpg

Bliss Stage - Boite à heuhh !

 Ouvrage lu à |         | |||||||||||| 50%

+

couverture-28209-d-huissier-romain-hexagon-matiere-noire.jpg

Hexagon : La matière Noire - Rivière Blanche

 

 Ouvrage lu à |         | |||||||||||| 50%

+

Monsterhearts-couv.jpg

Monsterhearts - Boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

couvEleusis.jpg

Éleusis - John doe
Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100% 

+

 AW.jpg

Apocalyspe World - la boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

Agon-couverture-A4-wip2

Agôn - la boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

Hex-elevationbig

Hexagon Univers - Les 12 singes

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

Où remplir sa besace...

10245468_10201268442873640_5649853355581822692_n.jpg

big_ludikbazar.jpg