Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 07:00

CC-couv.jpg1.) Quoi que c'est ?

 Cold City, une traduction de la Boite à Heuhhprenant la forme d'une uchronie post Seconde Guerre mondiale (1950), où les Alliés, après la chute du Reich, se partagent le gâteau berlinois.

 

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?

 Et bien la première fois que j'en ai entendu parler, je crois que c'est dans les lignes du Fix, il y a un ou deux, trois mois de cela, puis après dans les news du site de l'éditeur.


3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?

 Plus que compulsif, vu que je reçois les dernières sorties de la Boite à Heuhhen service de presse. Quoi comment ça, c'est honteux !

 

Bin oui, mais comment, je peux en parler si je ne les reçois pas avant leur sortie ? Comment ça avant leur sortie ?.... 

 

4.) Vous pensiez trouver quoi ?

 En fait, je pensais y trouver un jeu assez proche d'un Cthulhu DDR(Terres Etranges), dont le thème se rapproche grandement de celui de Cold City, mais assaisonné avec une sauce plus narrative. Cuisine que l'éditeur à l'habitude de nous mettre en plat du jour et dont il s'est fait une vraie spécialité.

 

evil-baby5.) Vous avez trouvé quoi ? 

 Et bien, en grande partie ce que j'espérais y trouver, à une exception près : l'aspect narratif. Car Cold City rejoint davantage les rangs du jeu de rôle traditionnel (pas de MJ tournant, absent ou de narration partagée...), sans pour autant être un jeu à papa tel que l'on peut en trouver chez d'autres éditeurs, avec un bon gros supplément de règles pour tout gérer. Non, là on a droit à quelque chose de simple à prendre en main (en gros vous le lisez et le soir vous y jouez), mais également un background riche, fourmillant d'idées pour jouer pas mal de temps.
 

Dans Cold City, vous interpréterez l'un des agents de l'une des puissances ayant participé à la chute du Reich, et jouant un jeu de dupes pour récupérer le savoir scientifique nazi (appelé ici Science déviante). Au programme : quelques expériences ayant mal tourné, des créatures venues de dimensions parallèleséquipées d'un sourire carnassier toujours accueillant, des morts-vivants affamés... bref, tout ce qui fera marcher l'imaginaire d'un fan de Delta Green, mais en s'affranchissant des Grands Anciens(quoi que...Y'a quand même un brin d'influence Cthulhoïde qui transpire un peu dans certains passages).

 

Chaque personnage est défini par une série de trois Caractéristiquesregroupant ses trois cercles d'influence (physique, social et intellectuel), une poignée de Traits(compétences, talents, particularités...) free forme, définissant ce qui le caractérise et lui donne du relief. Puis, on conclut par une série d'Objectifs(Nationaux et Personnels) qui impliqueront et influenceront le comportement du personnage pendant le scénario.


Pour la résolution des actions, rien de plus simple. On définit l'enjeu du test (convaincre quelqu'un, le rattraper dans une ruelle...), puis on réunit sa poignée (nombre de dés 10, que l'on lance pour déterminer la réussite de action) que l'on compare à celle de l'adversité (un PNJ, une opposition...). Le but étant d'obtenir une série de dés ayant un résultat supérieur.

 Ex: Si je jette 3 dés et que j'obtiens (3,7,8) et mon adversaire 4 dés et obtient (1,3,6), je remporte la confrontation avec deux dés de plus. 

 

En cas d'égalité, les résultats similaires s'annulent, jusqu'à avoir une valeur supérieure. Rien de bien complexe pour ce qui est du cœur du système de résolution de Cold City.

 

Et pour que les choses se corsent autour de la table, l'auteur a ajouté un sympathique système de confiance/défiance entre PJ, ajoutant ou réduisant de quelques dés la poignée de celui-ci, et permettant de mettre quelques tensions internes.

 

cold-city_10493.jpgDe plus, tout n'est pas noir ou blanc, le manichéisme n'est pas de rigueur à Cold City. Et si vous êtes du côté de la très sainte mère partie la Russie, cela ne veut pas dire que vous n'aurez pas droit à quelques coups dans votre propre camp.

 

Côté Background, Cold City fournit un contenu riche : une description complète type « sandbox » de Berlinavec les différentes nations présentes, les agencesse regardant en chiens de faïence, les horreursqui furètent dans les rues de la capitale bicéphale, ainsi qu'un rapide mais complet détour par une poignée de lieuxplus ou moins éloignés , une time-line détailléeet les principaux PNJservant de pièces à l'échiquier.

Bref, de quoi laisser l'imagination du lecteur fuser dans tous les sens tellement le texte recèle de pitchs pour des scénarios potentiels. 

 
L'ensemble du livre est soutenu par une
maquette soignéeen adéquation avec le thème et une iconographie de qualitéqui ne fait qu'ajouter au résultat de l'ensemble.

 

6.) Allez-vous vous en servir ?

 Dans l'immédiat, oui et non. Oui parce que j'ai déjà écrit un scénario nommé "Enigma 2" que vous trouverez dans le prochain numéro du Maraudeur et non parce que je n'aurai pas davantage le temps (pour le moment) de me lancer dans une mini campagne.

Pour autant, je le garde bien au chaud pour le sortir dès que j'en ai l'occasion.

Vous m'aurez compris, je vous le recommande chaudement.

 


Édition : La Boite à Heuhh

Auteur (s) : Malcom Graig

Illustrateurs : Stuart Beel, Paul Bourne et Julien De Jaeger (pour la couverture française)

 Pages :  160 pages

Reliure : format A5, couverture souple

Impression intérieure : noir et blanc

Prix : 23 €

Repost 0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 07:00

banniere_ulule_png_640x360_crop_upscale_q85.jpgJe ne fais pas souvent d'appel du pied pour des projets Ulule et autres crowdfunding, pour autant cette fois je me fais l'écho d'une jeune convention qui débute, dans un petit village d'irréductibles Bretons : La Convention Scorfel.

Quoi c'est donc "
Scorfel"? Et bien les connaisseurs vous diront qu'il s’agit d'une légende locale (très  très locale - entre deux vallées pour être précis), qui implique un dragon, des vaches et une histoire de lait.
Mais je vous la laisserais découvrir par vous même en furetant sur le site Internet dédié à l'évènement.

Mais, revenons à nous moutons ou à nos vaches dans le cas présent. Pourquoi une souscription Ulule et un appel de fonds pour une convention ? Et bien la réponse est assez simple, ce n'est nullement pour partir avec la caisse dans un paradis fiscal quelconque. Mais davantage pour mettre "le paquet" - comme dirait un célèbre humoriste français à l'humour rabelaisien.
Et le paquet, ils ont bien l'intention de le mettre et pas qu'un peu. 

Au programme en plus des traditionnelles tables de Jeu de Rôle, Jeu de Plateau/Société et Murder Party, les organisateurs ont la ferme intention de programmer de belles rencontres avec des auteurs de romans fantastiques, dont la non moins prestigieuse Mélanie Fazi (ayant déjà sévi chez Folio SF et Mnémos, rien que ça), des illustrateur(trice)s, des auteurs de jeu et tout une quirielle d'invités (reconstitutions, GN, Noobs, Artisan...).
Bref, pour une convention qui débute, elle ne se fiche pas du monde !

 scorfel1_jpg_640x860_q85.jpg

Pour autant tout ça coûte un bras en frais divers et variés et même si des partenaires financiers ont déjà été trouvés, une petite rallonge serait tout de même la bienvenue pour remplir un peu plus un programme déjà fort remarquable.
C'est pour ça que je vous invite comme moi à mettre la main à la poche et d'offrir à nos amis Bretons, les quelques piécettes qui leur manque pour que la fête soit simplement parfaite.

Il ne vous reste plus qu'a cliqué sur le lien ci-dessous, de sélectionner la contrepartie qu'il siéra à votre bourse et de valider !

D'ailleurs, si vous êtes auteurs, éditeurs, illustrateurs ou qui que ce soit d'autre, n'hésitez pas à contacte
Ai Yundi alias Elodie (mon contact dans l'asso) qui vous répondra sans faute avec amabilité.

Je vous donne donc rendez-vous donc en octobre prochain à la Convention Scorfel.

Inscrivez-vous qu'il disait, inscrivez-vous...

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos Divers
commenter cet article
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 07:00

projet-pour-l-affiche-2013.jpgL'année dernière un nouveau salon dédié à la culture de l'imaginaire sous toutes ses formes, le Salon Fantastique faisait son apparition sur les Champs-Élysées.
L'objectif avoué était de prendre la relève d'un Monde du Jeu, nous ayant tous laissé orphelin. Et on peut dire que le pari est relevé avec brio, avec pas loin de 7 000 entrées au compteur (pour 50 exposants et 4 jours d'ouverture) pour une première édition.

Cette année les organisateurs souhaitent aller encore plus loin, voir encore plus grand.
S'appuyant sur l'expérience puisée tout au long de cette première édition, il vise le chiffre de 10 à 12 000 visiteurs. Ce qui est loin d'être impossible au vu des moyens qui sont à nouveau déployés : Invités prestigieux, Soirée fantastique, bars à thèmes, tavernes, conférences, une douzaine d'alcôves avec des animations fantastiques, cabaret steam-punk, dance floor, présentations de nouveaux produits et sorties et goodies geeks.

Bref, ça ne plaisante pas sur le contenu pour offrir au public de quoi passer trois jours mémorables.

Comme l'année passée, le Salon se tiendra du 31 octobre au 3 novembre 2013.
SALON-FANTASTIQUE-017.JPG 

Soirée Fantastique

Jeudi 31 octobre dès 18h

Salon Fantastique

Vendredi 1er novembre (Nocturne) 12h - 20h

Samedi 2, 10h - 20h

Dimanche 3, 10h - 18h

En lien est place des Champs-Élysées, au niveau du Grand Palais.
La sortie du Métro Champs-Elysées-Clémenceau correspond à l'entrée du salon. Le chapiteau s'étire jusqu'au Rond-Point.

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, je peux vous annoncer que le Scriptorium Ludique, encore une fois partenaire de la manifestation organisera un jeu concours pour faire gagner 5 entrées pour le salon et une entrée pour la Soirée Fantastique.

sf12-etrange.jpg

Voilà, tout est dit, si vous voulez en savoir un peu plus allez trainer vos guêtres du côté du site officiel de l'évènement.

Rendez-vous prochainement pour reparler du Place To Be des amateurs des mondes imaginaires ! 

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos Divers
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 16:44

Sens renaissanceAprès la critique du jeu, je me devais de faire un petit quelque chose pour Sens - Renaissance.
C'est chose faite avec la création d'une fiche de personnage en quatre pages faite maison dans un format A4.
Voici donc ma modeèste contribution, qui vise à proposé ma vision créative de l'univers de Sens.

Fiche Sens Renaissance 4
Cliquez que l'image pour la visualiser en taille normale
Fiche-Sens-Renaissance-3-.jpg
Cliquez que l'image pour la visualiser en taille normale
Fiche-Sens-Renaissance-2.jpg
Cliquez que l'image pour la visualiser en taille normale
Fiche-Sens-Renaissance-1.jpg
Cliquez que l'image pour la visualiser en taille normale

 

Repost 0
Published by TM301 - dans ADJ Jeux Divers
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 07:00

Sens renaissanceCes derniers temps, je ne suis plus très actif en matière de chroniques ludiques. Pourtant ce n'est pas faute de lire, lire et encore lire tout ce qui me tombe sous la main et on peut dire qu'une ce moment ça défile. Il suffit de regarder sur votre droite, la légion de livres que j'indique (et encore, je ne mentionne pas tout).

Donc j'ai décider de passer à un format plus court, plus synthétique, celui utilisé sur le forum de Casus No, dans le post, "J'ai craqué, j'ai acheté".
Donc pour inaugurer cette nouvelle version dite critique flash je vous proposeSens - Renaissance.


1.) Quoi que c'est ?

Sens - Rennaissance. Premier tome de la gamme Sens (6 extensions de prévue au total).

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?

Sur le site de Sens et le podcast qui lui est consacré.

3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ? 

Contrairement à pas mal d'autres achats de JDR, habituellement impulsif, voire compulsif, l'achat de Sens - Renaissance a été plus que réfléchis.
Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que l'on ne peut le trouver que sur le site de l'éditeur (donc les frais de port sont inévitables, il faut restabiliser), je ne l'ai vu qu'une fois proposé d'occasion et que le format assez inhabituel m'a longtemps fait hésité et même passer à côté lors de la dernière convention Octogone

4.) Vous pensiez trouver quoi ? 

À vrai dire, pas grand-chose ! Mais je voulais me laisser surprendre, plutôt que de m'en faire une idée tronquée ou fausse et au final passer complètement à côté d'un jeu atypique et très personnel.
Une chose est certaine, je pensais avant tout trouver une certaine fraîcheur et un contre-pied complet par rapport à la production actuelle. 

5.) Vous avez trouvé quoi ? 

Comme attendu un ouvrage vraiment atypique, joyeux mélange entre livre de philosophie, roman et jeu de rôle. Doté d'un style personnel, mais de qualité,avec un univers futuriste tirant sur le space opera épique, le tout sur une terre dévastée où des Bugs (les héros/PJ) devront organiser la résistance pour libérer celle-ci. 

J'avoue que les premières pages sont assez déstabilisantes par rapport aux présentations habituelles, surtout en ce qui concerne les annotations en bas de page. Une fois la logique prise et que son esprit est habitué, la lecture est très fluide.

Myphos-vs-Sollipsis.jpg
Puis vient la partie mi scénaristique, mi-background. À nouveau pas mal de changements avec ce que l'ont trouvé dans un livre de jeu de rôle "standard" (autant que ce qualificatif soit utilisable, mais tout le monde comprendra ce raccourci de langage). On a droit à six chapitres, représentant les six scénarios de la campagne "Renaissance".
Ces derniers sont assez sommaires, voir peu développés (seulement quelques pages pour les plus longs) et de taille souvent inégale (une quinziane de pages en moyenne). Certains peuvent passer du simple ou double, alors que chaque scénario est censé avoir la même l’importance.
De plus, chacun étant ponctué par de longues scènes sous forme de monologue ou de dialogue. Ces checkpoint ou de cinématiques obligatoires donnent un sentiment de linéarité.
Pour autant les scénarios ne relèvent pas du synopsis non plus.
Non, il faudra les adapter et les développer, en plus des traditionnelles fausses pistes et rencontres types.
Le MJ aura un gros travail de création en fonction des personnages, les impliquant dans des actions pouvant avoir une influence substantielle sur l'univers. Donc exit les joueurs peu actifs. 
Bref, pas mal de travail pour le MJ qui souhaitera mettre en place une table de jeu. 

Pour ce qui est de la partie purement background. Sens propose un panorama global de la Terre (enfin de ce qu'il en reste) et du reste du cosmos relativement complet : les sociétés, villes, Technologies, Personnages... 
À nouveau, c'est suffisant pour cerner l'ambiance bien particulière du jeu et laisse pas mal de latitude au MJ pour introduire à sa convenance certains éléments propres à chaque table. Mais un MJ qui aime les univers touffus restera un peu sur sa faim ou devra investir dans les suppléments déjà sortis.

TORNADO.jpg
Une partie consacrée à l'Ombre-Monde (élément très important du background du jeu - 53 pages quand même), sorte de matrice/univers parallèle est largement développé dans le long chapitre qui lui ai consacré. Ce dernier vient combler des lacunes et des questions que l'on peut se poser tout au long de la lecture de la campagne. Mais là encore, des interrogations restent en suspens. Soit parce qu'elles seront développées dans les opus suivants (Sens Mort), soit parce qu'elles sont laissées à l'entière appréciation du MJ. Et il sera difficile de se satisfaire d'un... "on vous l'expliquera bientôt".

Pour ce qui est de la partie système de résolution, l'auteur à créer une mécanique de jeu simple et totalement en accord avec la thématique de son jeu. En effet, un profond déterminisme organise le tout.
En gros, les personnages sont décrits via une série de caractéristique duale qui les définis comme : tu es bon, moyen ou faible en ça, ça et ça.
Puis devant une situation donnée, soit ils peuvent la surmonter (as-tu assez dans la caractéristique ? - un pourcentage sur 100 au départ) ou non. C'est noir, c'est blanc, c'est oui ou non !
Même si avec un judicieux système de bonus/malus, que l'on obtient en jouant pleinement son personnage (les points d'immersion) et un système de sacrifice, permettent de faire varier son niveau, on rentre tout de même coincé dans des grandes classes de compétences. Ce qui 
à terme, peut venir frustrer certains type de joueurs.

La création de personnages est assez intéressante, car ce que nous somme (en tant que joueur) à une influence dans le jeu.
Si je suis bibliothécaire (ce qui est le cas dans la vie), je peux le faire valoir pendant la partie. Même chose, si je me passionne pour l'informatique...
C'est original et bien sentit. D'autant que ça soutient ce que l'auteur veut faire du jeu.
Bref, ça a du sens sur le fond et la forme. Ce n'est pas juste là, parce que l'idée est bonne. 

cocos2.jpg
Par contre, certains points sont et restent particulièrement flous.
Par exemple : à un moment de la campagne, l'un des joueurs va voir l'un de ses scores varier (peut-être même du tout au tout) et là rien ! Pas un mot pour comprendre comment faire évoluer de façon crédible cette jauge.
Encore une fois, que ce soit dans la mise en scène ou dans le système de résolution, il y a des profonds contrastes qui laissent perplexe.
  

6.) Allez-vous vous en servir ?

Très clairement, Sens a été avant tout une lecture plaisir. Je me doutais que je ne le ferais pas jouer en l'achetant, en tout cas dans l'immédiat.
Pourquoi ? Parce que je n'ai pas le temps pour vraiment m'impliquer dans ce jeu qui demande beaucoup de travail et d'investissement. Chose que je n'ai pas à l'heure actuelle.
Je recherche plus du clé en main ou une campagne suffisamment développée pour que je puisse la faire jouée, sans y passer cinq heures de préparation à chaque séance.
Pour autant, je ne dis pas que je n'achèterai pas la suite : Sens Mort, Sens Néant... toujours dans le même objectif une lecture plaisir.

Donc si vous n'avez pas de temps à consacré à Sens, passer votre chemin ou achetez-le comme moi, pour une lecture plaisir.
Si par contre, vous souhaitez avoir un jeu qui sort des sentiers battus, qui vous laisse une grande marge de manoeuvre sauter dessus les yeux fermés.

Ah oui dernier point, je tenais à saluer grandement le travail des illustrateurs que je trouve magnifique. Dommage qu'elles ne soient qu'en noir et blanc.


Édition : Auto édition par l'auteur

Auteur (s) : Romaric Brian 

Illustrateurs : Valéry Nettavongs, Frédéric 'Démiurge' Sintes

Pages : 316 pages

Reliure : format 16 x 24 cm, couverture souple.

Impression intérieure : noir et blanc

Prix : 25 €

Vous pouvez également découvrir Sens via la vidéo ci-dessous et le kit d'initiation.


Repost 0
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 07:00

jdr teocali-livre-de-base-C'est avec grand plaisir que je vous annonce que mon scénario pour Teocali (Footbridge Edition) est disponible sur le site des auteurs (Simon et Coline).

Ce scénario que j'ai mis du temps à écrit n'aurais pu être possible sans les conseils avisés de Thomas Munier (Millevaux, Musiques Sombres pour Jeux de Rôles Sombres...), l'écoute enrichissante du podcast de La Cellule consacré au sujet "Comment juger un scénario ? " et le regard et les retours bienveillants de Simon et Coline qui m'ont permis de rendre le résultat tout simplement "PARFAIT !"

Cette aventure est destinée à un groupe de joueur n'ayant peu ou pas jouer à Teocali
Les bases de ce scénario inspirent librement de "La controverse de Valladolid", ainsi que de certains personnages issus de la bande dessinée "Conquistador".

Pour autant, je n'en dévoilerais pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte de l'intrigue de ce scénario que j'espère atypique et surprenant. 

Si vous ne connaissez pas encore Teocali, je ne peux que vous encourager à découvrir rapidement ce jeu coup de coeur.

Repost 0
Published by TM301 - dans ADJ Teocali
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 07:00

cropped-LogoRR-900Bon je suis régulièrement ce qui se fait en podcast rôliste sur la toile, certains me font réagir intérieurement (d'accord, pas d'accord, grosse réflexion sur les sujets abordés...) et d'autre me font penser que ça serait une bonne chose que bon nombre d'entre nous l'entend et encore mieux l'écoute.

Pourquoi ? Simple, parce que certains podcasteurs ou invités enfoncent des portes ouvertes et rappel à qui veut bien encore l'entendre quelques évidences bien souvent oubliées dans des habitudes et des routines que nous avons tous mis des années à peaufiner.

Pourtant, on s'aperçoit que certains d'entre nous, on la lucidité de prennent un instant, ce recule suffisant pour se poser des questions. Oh pas existentielles non plus, mais suffisaient pour se poser de bonnes questions.

- Est-ce que l'on n'est pas dans une redite continuelle depuis quelques années, pas facilitées, paresse, voir même pas conviction ?

- Est-ce que ce que l'on propose est vraiment adapté àl'initiation des non-rôlistes ? 

- Et comment peut-on faire pour y répondre au mieux ?

la-communaute-des-rolistesBref, des gens bien plus pertinents que moi. Bien plus éclairé aussi, qui se disent que finalement le petit monde du jeu de rôle est en train de s'enquiloser faute de remise en question. Faute également aux grandes certitudes qui sur lesquelles on s'appuie depuis tant et tant d'années de jeu. Parce que c'est comme ça, parce ce que c'est comme ça que l'on nous a appris, que l'on a construit son expérience de joueur.

Et bien des fois, je me dis que ces gens qui te claque des évidences en pleine tête que tu l'as même pas vu venir. Et bien des fois, je me dis tout simplement que l'on ferait bien d'écouter ce qu'ils ont à dire.
Non pas parce que ce qu'ils disent ou pensent est vrai, mais parce que ce qu'ils disent et pensent n’est pas si con que ça. 

Et au final que "Eux", plus "Vous", plus "Moi", ont pourrait bien se retrouvé à changer nos pratiques, pour tester, voir, découvrir, redécouvrir et pourquoi pas même apprendre ! Oui, apprendre, parce que finalement, si on pense tout savoir, c'est peut-être que l'on ne sait pas grand-chose.

Alors oui, c'est beau sur le papier, c'est chouette dans les oreilles, mais c'est encore mieux autour de la table.

Alors pour une fois que j'ai un conseil d'écoute plus que de lecture à vous donner c'est bien celui d'écouter ce podcast sans prétention aucunes, si ce n'est de nous faire prendre un peu de hauteur sur une activité qui des fois en manque un peu !

Je vous invite donc à podcaster le numéro hors série de radio rôliste consacré aux jeux d'initiation
C'est 
Sébastien « Wenlock » DelfinoGrégory Pogorzelski (qui fait habituellement du bruit derrière son paravent et Kobal qui cette fois cause dans la mousse et pas que pour se la ronfler.

À bon entendeur... 

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos Divers
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 07:00

Millevaux-Sombre-Livre-Source_couverture-500-pixels.jpgVoilà l'annonce apocalyptique est tombée ce matin. Millevaux est sorti !
 

L'univers Post-Apocaliptique, Fortestier et Sludgegore pour Sombre de Thomas Munier est enfin disponible pour nous pauvres mortels qui étions dans l'attente depuis de longs mois. Il faut dire que la parution de "Putride" le webzine annonciateur de la fin de notre monde avait déjà les tripes bien à l'air et une fâcheuse tendance à nous donner l'envie d'en voir d'avantage.

 

C'est maintenant chose faite avec la mise à disposition d'un matériel conséquent pour découvrir et faire jouer ce setting pour Sombre - La peur comme au cinéma. Pas moins de 185 pages grassement illustrées de montage photo disponible en pulpe d'arbre chez lulu.com pour une quinzaine d'euros ou dans sa version numérique (texte brut) pour rien. Certes cette seconde version est dépouillée de toute sa moelle iconographique, mais elle permet déjà d'aborder ce que Millevaux à dans le ventre.

 

Le tout est accompagné d'une feuille matériel & mémoire (avec ou sans illustrations) et d'un dossier d’aides de jeu pour le scénario « PünxXx Ov Wilderness ».

184-mini.jpg

 

Bref, de quoi se sustenter un moment. Mais Thomas Munier ne compte pas en rester là puisqu'il annonce sans ménagement que Putride 2 et l’Atlas sont déjà écrits et que la gamme Millevaux s'enrichira d'au moins deux sorties en 2013. Ce qui est une excellente nouvelle pour les morts de faim que nous sommes.

 

 

Voilà, plus qu'une chose à faire se ruer sur la plateforme Lulu.com et commander l'ouvrage. Profitez-en d'ailleurs pour ajouter dans votre panier "Musiques sombres pour jeux de rôles sombres" du même auteur, voir l'un des nombreux jeux indépendants également présents (Monostatos, Prosopopée, Tiamat...).

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos Divers
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 07:00

donjons louforcs 1Et vla, ni une, ni deux, m'dame la chipotte, alias Eilléa Ticemon m' tombe dessus dès que j'ai un instant pour moi. Elle doit avoir un don pour ça ! Pour sûr', c'est pas bin naturel sinon !
Et en plu', pour ajouter aux circonstances déjà bien aggravées, vlta'tipa que son Grougna de mari me prend par les sentiments. Tout ça pour me faire encore une fois travailler pour eux !
Donc du coup, moi bonn' âme que j'suis, dis oui et me vl'a encore embarqué dans une aventure dont je connais pas la fin, enfin si... ils veulent que j'leur refasse la fiche de peros d'leur jeu. Donjon Louforcs qui appel ça !
Un truc bien b'zar où parait qu' l'on y joue des monstres qui doivent répondre aux ordres d'un terrib' Meuhjeu et doivent s'battre contre des tou' aussi montreux Peuhjeu.
Allez comprend' moi leurs jeux, j'entrav' pas bien grand chou', mais bon j'mexcute !
Donc bin vla le travail, deux ptit' fich' d'perso, une tout' belle en couleur et l'aut' en qui bouff' un peu moin' d'encre, parce que je sais bien qu'on a pas tous le sou par cheu' nous.
Alors vla' faut aller quand même jusqu'a chez eux pour les avoir, à leur adress' de leur blog' comme ils disent les jeun's.

donjons_louforcs_fiche_perso_basse_def.jpg
 

Repost 0
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 07:00

Cela fait quelques temps que ces aides de jeu pour Luchadores, n'étaient plus disponibles sur le net. Et suite à plusieurs demandes succéssives de la part de MJ et de Luchadores de tout poils, j'ai donc pris l'initiative (en accord avec l'ensembles des acteurs liés à ce jeu) de corriger le tir, en les proposant dans leur intégralité sur le Scriptorim Ludique.

Vous trouverez donc à la suite les aides de jeu suivantes : La fiche alternative, les cartes de manoeuvres et les cartes d'arbitrage.

La fiche alternative :

Fiche-Luchadores-2-HD

Vous pouvez télécharger le document via le lien suivant.

Fiche-Luchadores-2-HD

Vous pouvez télécharger le document via le lien suivant.

Les cartes de manoeuvres :

 Lucha-Libre-1.jpg

Vous pouvez télécharger le document via le lien suivant.

test-logo-cartes-2

Vous pouvez télécharger le document via le lien suivant.

Les cartes d'arbitrage:

Cartes-d'arbitrage--1

Vous pouvez télécharger le document via le lien suivant.

418561 3126601656769 80807463 n

Vous pouvez télécharger le document via le lien suivant.

Repost 0
Published by TM301 - dans ADJ Luchadores
commenter cet article

BeerWare Dons

BeerWare-Button.jpg

Rechercher

Pour me contacter :

medium e-mail

  L'Email

fessebouc1

Google+

google-logo-plus-0fbe8f0119f4a902429a5991af5db563.png

Twitter 

S'abonner à tonym301 sur Twitter

forum_pic.jpgLe Forum

communaute-de-joueurs-et-de-maitres-de-jeux.png
Jouer avec moi

Brunan - l'Aventure au comptoir

Brunan - l'Aventure au comptoir est le premier jeu de coopération où chacun joue pour sa peau. 
665664 119818828174751 888779258 o

Disponible dans tous les bonnes boutiques en ligne ou en dur.

      Type de jeu : enrichissement... et convivialité ! 

Pour 3 à 6 joueurs 

A partir de 11 ans 

Durée d’une partie : 30 minutes environ

Retrouvez Brunan et ses inénarrables compagnons :

 sur leur site web
sur leur page facebook

 

Du nouveau dans ma besace

Uppsala-211x300.jpg

Upssala : Yggdrasill édité chez le 7° cercle

     Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

LFH_img0.jpg
Les Fils d'Halfdan : Yggdrasill édité chez le 7° cercle

     Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

 +

pendragon couverture

Pendragon - Icares edition

  Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

Chroniques-des-Feals

Les Chroniques des Féals + Ecran : Sans Détour Edition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

Les_Myst__res_de_4ff2e81bc650e.jpg

Les Mystères de Lyon - Sans Détour Edition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%


Wurm.jpg

Würm - Icare édition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0% 
+

fiasco-z.jpg

Fiasco - Edge édition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%  

+

40270-bliss-stage.jpg

Bliss Stage - Boite à heuhh !

 Ouvrage lu à |         | |||||||||||| 50%

+

couverture-28209-d-huissier-romain-hexagon-matiere-noire.jpg

Hexagon : La matière Noire - Rivière Blanche

 

 Ouvrage lu à |         | |||||||||||| 50%

+

Monsterhearts-couv.jpg

Monsterhearts - Boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

couvEleusis.jpg

Éleusis - John doe
Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100% 

+

 AW.jpg

Apocalyspe World - la boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

Agon-couverture-A4-wip2

Agôn - la boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

Hex-elevationbig

Hexagon Univers - Les 12 singes

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

Où remplir sa besace...

10245468_10201268442873640_5649853355581822692_n.jpg

big_ludikbazar.jpg