Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 07:00

65121Toujours en pleine lecture de Summerland, que j'ai reçu par la poste et présenté dans les "Ouvertures Ludiques" que j'ai déjà concoté deux fiches de personnage faite maison dans un format A4 / paysage. J'y ai modifier quelque peu la présentation pour la rendre plus visuelle et rendre pleinement l'esprit du jeu.

Feuille-Summerland-1Cliquez que l'image pour la visualiser en taille normale

Feuille-Summerland-1-NBCliquez que l'image pour la visualiser en taille normale

Feuille-Summerland-2Cliquez que l'image pour la visualiser en taille normale

Feuille-Summerland-2-NBCliquez que l'image pour la visualiser en taille normale

Repost 0
Published by TM301 - dans ADJ Summerland
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 12:01

BIA.Ghost.dance.jpg

L'info vient de tomber sur le yahoogroup de B.I.A. Le Studio09 annonce la sortie de Ghost Dance, un recueil/campagne de six scénarios (Livret à couverture souple couleur et intérieur noir et blanc , même format que le livret univers du jeu de 80 pages - Prix : 19.30€ - Avec la présentation d'une nouvelle réserve "Wind River") pour la rentrée de septembre.

Pour le moment, le tout est chez l'imprimeur et rien n'a filtré sur qui édite au final (selon la rumeur, Les XII singes). Sachant que B.I.A fait partie de la collection Intégrale, celle-ci n'est pas censé avoir de suppléments. Toute fois, c'est peut être un autre éditeur comme Les Carnets de l'Assemblée qui s'y collerons, comme il l'ont déjà fait par le passé avec Nantes Seconde Terreur (pour Khaos 1795, édité également dans la même collection).

Affaire à suivre de très près à la rentrée au vu de la qualité, de la richesse et de la fraîcheur apporté par B.I.A, on ne peut que ce féliciter de la continuité de la gamme.

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos Divers
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 09:39

work-in-progress.jpgJ'inaugure une nouvelle catégorie dans les habitudes du Scriptorium Ludique avec la présentation du mon travail en cours. Les aides de jeux ne se font pas en un claquement de doigt et quelque fois ça prend même pas mal de temps.

Donc pour faire le point sur les prochaines arrivées, voici  une vision d'ensemble avec une barre d'avancée.

Vous pourrez voir un rappel, ainsi que l'évolution de celles-ci dans la colonne de droite.

Prochaine aide de jeu en cour de création :

L'adaptation du système de règles d'intrigue du JDR Trône de Fer pour le jdr L5A.

Trone-L5a.jpgAide jeu faite à |||||||||||||||||||| 30%

+ 

Deux Fiches de perso pour Summerland

Feuille-Summerland-1

Feuille-Summerland-1-NBFeuille-Summerland-2Feuille-Summerland-2-NB

Aide jeu faite à |||||||||||||||||||| 100%

 Aide de jeu disponible lundi matin !

+ 

 Un Ecran pour Summerland

summerland-1summerland-2summerland-3summerland-1-versosummerland-2-versosummerland-3-verso

 Aide jeu faite à |||||||||||||||||||| 100%

 Aide de jeu disponible dans la semaine prochaine !

Repost 0
Published by TM301 - dans Work In Progess
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 09:23

Ouverture-ludique-Roliste-2Seconde vidéo dans la catégorie "Les ouvertures Ludiques" avec le très attendu Summerland des éditions Icare, trouvé dans ma boite à lettre à mon retour de vacance.

En souhaitant restituer au mieux mes premières impressions à chaud.

  Fiche Technique :

65121Nom : Summerland

Auteur : Gerg Saunders

Editeur : Icare Edition

Prix : 19,95 €

Nombre de pages : 150

 


Summerland1.jpg

J'en profite pour ajouter un liens vers le blog de l'illustrateur du Summerland (des éditions Icare) Jéôrme Huguenin.

Repost 0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 07:00

Du nouveau dans ma besace est un petit coin où je présenterai rapidement tous mes achats ludiques du mois.
N'ayant pas forcement le temps de les critiquer tous, je vous indiquerai tout de même mon avis par des petites étoiles... et oui c'est un peu comme le Guide Michelin.



 
Bof pas Top


Moyen top

Bien Top


Super top


Pour Pathfinder Society : Rats du chantier naval (Partie 1 : Une homme averti...)

   Après lecture de l'ouvrage.

  Je profite que ce soit aujourd'hui que Blackbook organise l'avant-première de la Pathfinder Society pour lâcher ma critique.

Pathfinder Society Guide du jeu organisé se présente comme une alternative au JDR classique, en procurant une expérience massivement multi-joueurs. En effet, chaque joueur peut se balader de tables en tables, son personnage sous le bras sans que cela pose le moindre problème pour le MJ grâce à un système de gestion de campagne novateur et bien huilé. 

Alors Blackbook en bon éditeur/traducteur/diffuseur de la gamme Pathfinder emboîte le pas de Paizo (l'éditeur outre Atlantique) en proposant à son tour de développer la gamme "Pathfinder Society". 

Et quel n'est pas notre bonheur, il y a quelques semaines quand celui-ci, annonce qu'il va mettre en ligne gratuitement le premier d'une longue série de scénario. 

PFS_Affiche_Avant-premiere_France.jpgPour cette première sortie, c'est "Rats du chantier naval " (historiquement le N°29 de la gamme), une aventure d'une vingtaine de pages en six actes, jouable en une séance de 4 à 5 heures. Le tout est prévu pour des personnages de niveau 1 à 7. Au final votre groupe pourra se mettre dans les poches (suivant leur niveau), entre +/- 500 et 3400 Pièce d'or, cinq objets magiques et 1 XP.

Cette échelle semble d'un premier abord être bien large, mais ne vous en faites pas, car dans le fascicule tout est prévu pour adapté la force de frappe adverse à la puissance de votre groupe. En effet chacune des rencontres propose des adaptations en terme de FP (facteur de puissance), d'équipement, de nombre et bien évidement de récompenses.

Côté intrigue on reste en terrain connu avec ce qui fait le sel de la palette "Gamemastery" : Une intrigue simple, mais non sans saveur, des lieux et des personnages hauts en couleurs et toujours un nouvel emplacement de Golarion à découvrir. En locurence, la ville de Cassomir située dans la puissance occidentale du Taldor.

102_Univers.jpgL'intrigue de base lance les joueurs (des membres de la Société des Eclaireurs) sur les traces de Cestis l'un de leur confrère, qui a été enlevé par une mystérieuse cabale lors d'une vente aux enchères d'artefacts Taldoriens... Mais je n'en dis pas plus de peur d'éventer d'avantage l'intrigue.

Ce module apporte également son lot d'aide jeu ajusté à chacune des Factions et conforme à leurs intrigues internes.

Pour une mise en bouche, "Un Homme Averti..." accomplis avec brio sa mission : procurer une initiation en douceur et avec contentement dans cette nouvelle gamme "Pathfinder Society".

De plus tout est fournis dans le scénario pour n'avoir besoin que du livre de règles Pathfinder, toute fois l'Atlas de la gamme "Chronicle" est fortement connseillié pour mettre en place le décor, ainsi que le background de ses joueurs.

Gageons que le second volet du "Rat du chantier naval" saura nous ravir avec autant d'habileté, rendez-vous donc d'ici un mois pour la suite.

Repost 0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 22:22

z-space.jpgPlus fort, plus rapide, plus intelligent, plus fun que Roger Wilco, voici Z-Space !

Bon,... me voilà en train de faire un petit coup de pub pour la création JDR d'un pote Z-Space. Celle-ci est constituée d'un Pdf, oh d'une page au maximum. Donc pas de quoi se faire mal à la tête question lecture pendant votre pose estivale. 

Comme vous devez déjà le savoir le forum de Casus No, organise un concours de création de jeux tous les mois ou presque. Les seuls contraintes pour les Démiurges en mauvaises herbes sont les suivantes : que le tout tiens en une page A4 et qu'il correspond au thème donné en locurence le Space-Opera. Wouahou ça c'est de la contrainte, qui laisse libre court à un maximum de fantaisie et de délires en tout genre.

Et voici que pas plus tard qu'aujourd'hui apparaît comme par magie la participation de Pak sur son Blog "Zoubaoum".

Au programme, trois grands Empires Galactiques, une poignée de Races bien barrées ou à moitié Psy sur les bords, un système de jeu original, un background qui tiens dans un mouchoir de poche (Format A4 oblige) et en prime un scénario.

Je vous le demande que demande le peuple ? Quoi... du pain et des jeux. Ok, voici déjà les jeux, pour ce qui est du pain, y'a la boulangerie au coin de votre rue !

Pour plus d'infos sur le concours JDR en une page c'est sur le Forum de CasusNo. Vous y trouverez également les anciens gagnants sur les autres Thèmes (Amour, Cyberpunk, Elément, Fin des temps, Lycée, Maladie, Manga, Médiéval, Mort, Space Opera et Western).

Repost 0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 20:10

"Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ???"

"Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie, et et et ... des New's sur Le Scriptorium Ludique!" 

176622


Si je vois dans les prochains jours :

• La critique flash "du nouveau dans ma besace" avec Rats du chantier naval (Partie 1 : Une homme averti...) éditer par Blackbook édition.

• Puis un compte rendu après la lecture des deux premiers tomes de la Brigade Chimérique éditer par Atalante et bientôt adapté en JDR par les édition Sans Détour d'ici à la fin d'année.

brigade1

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos du site
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 22:35

Du nouveau dans ma besace est un petit coin où je présenterai rapidement tous mes achats ludiques du mois.
N'ayant pas forcement le temps de les critiquer tous, je vous indiquerai tout de même mon avis par des petites étoiles... et oui c'est un peu comme le Guide Michelin.



 Bof pas Top


Moyen top

Bien Top

Super top

 


Je profite d'avoir une connection pendant les vacances pour ajouter cette critique que je devais produire depuis quelques jours...
 

Dark Heresy édité chez Bibliothèque Interdite.

couv dh Après lecture de l'ouvrage.

Whaoou, voilà ce qui m'est passer par la tête lorsque je l'ai eu dans les mains la première fois. Dark Heresy est un peu l'Arlésienne du JDR, plus ou moins vingt ans que le monde du jeu de rôle attends une adaptation du monde sombre et sauvage de Warhammer 40 000. Et c'est maintenant chose fait avec cet épais tome de plus de 400 pages richement (qui est le premier d'une trilogie : Inquisition, Roge Traider et Space Marine) remplis de presque tout ce qu'il faut pour dessouder à grand renfort de bolters lourds tous les Xenos (pour ceux qui ne sont pas au fait du monde de 40K, les Xenos sont des êtres humains ou non qui représente une menace réelle ou supposée pour la suprématie de l'Imperium dans la Galaxie) qui passent au bout de votre canon. 

Mais Dark Heresy n'est pas une palle copie d'un Warhammer dans le 41° Millénaire.   Celui-ci est loin de vivre dans l'ombre de son grand frère dont la réputation n'est plus à faire. Il prouve par sa seule présence, que cet univers atypique offre un réel vent de fraîcheur dans un monde déjà vu et revu depuis plus de vingt ans.  

Les différences entre deux frères quasi jumeaux : 

Dark Heresy reprend de la gamme Warhammer le format, la mise en page assez proche, mais   également les grandes lignes un système D100 qui a fait ses preuves (CC, CT, Compétences, Talents et autres points de Destin sont toujours au rendez-vous). Toute fois, il arrive également à se démarquer sur plus d'un point. 

D'une part l'avancée, elle cesse de passer de métiers en métiers, il offre une évolution sur le long terme. Fini de sauter d'une carrière à l'autre sans forcement que cela soit justifier de manière acrobatique dans un scénario ou par un MJ compréhensif. 4080 SquadRamiel

D'ailleurs le choix est assez limité, seulement huit carrières sont proposées à la création du futur Inquisiteur. Malgré la faible diversité, celle-ci est suffisamment représentative de l'univers (même si certaine sont plus attirantes que d'autres, comme les techno-prêtres et la Garde Impériale).  

De plus, la gestion de l'expérience est assez novatrice avec un système logique et évitant le grobillisme là où il est facile de le faire. 

D'autre part le côté magie. Sans être révolutionnaire les Psykers sont une forme de puissance psychique à la fois utile, relativement puissante et bien sur particulièrement dangereuse tant pour son utilisateur, que pour l'équipe qui l'accueil (le Warp  dont la magie est issue, être une maîtresse difficile à comprendre et toujours très versatile). 

Bref on reste en terrain connu sans pour autant plagier Warhammer. On utilise ce qui fonctionne bien, on adapte pour coller au plus juste à un univers futuriste et hop la sauce prend. 

i want you by maltgrqmaxToute fois, je ne sais pas si c'est moi, mais j'ai quand même l'impression qu’à création égale un personnage Warhammer classique est plus puissant à en juger les caractéristiques de base, que l'un de ses homologue de 40K. Cela ne gâche pas pour autant le plaisir de jeu, mais risque de faire tiquer les vieux loups qui passent de Warhammer à Dark Heresy. 

Après une bonne dose de création, de développement et de règles divers, on passe à la partie Equipement qui représente un éléments important dans ce monde du 41° millénaire. Et là, l'impression est mi-figue, mi-raisin, on reste un peu sur notre faim quand on voit la relative rareté de certain bolters, fusils laser et autre gros calibres qui font rêver le Garde Impérial de base. Même chose pour les prothèses cybernétique dont les représentants de l'Adeptus Mécanicus sont équipés de pieds en cape (enfin, ça c'est sur les belles illustrations qui parsème le livre). Bref à part quelques bonne surprise comme le lance-flammes ou les packs d'énergie qui peuvent être recharger en les mettant dans un brasier, la partie équipement reste derrière la vitrine blindée. Ce qui risque de frustrer plus d'un.

Un Background trop dilué :

Puis c'est la partie univers/Background... et là le bas blesse par sa pauvreté. La présentation du 41° millénaire est très pauvrement illustré. A part quelques informations sur l'Inquisition, les divers types de mondes représentatifs (Ruche, Forge, Mort,...) et sur la façon de pensé (via le prisme de l'empereur) très étroite du membre de l'Imperium moyen, le background est plus que léger pour une personne complètement novice. Rien ou presque rien sur l'histoire qui conduit l'homme de la Terre, jusqu'aux confins de l'univers connu. Même constatation pour ce qui est du bestiaire, point de vilain xenos (Eldars, orks, Tiranides,...) seul quelques démons et possédés à se mettre sous la dent. Bref, on mise sur l'achat de futur suppléments dédiés et c'est bien dommage.  

Seul point positif reste le secteur Calixis abondamment présenter. Celui-ci offre un réel cadre de campagne pour les MJs autant que pour les joueurs et de quoi mettre en scène ses futurs scénarios, mais aussi celui offert dans le présent ouvrage et qui sert d'introduction tout en douceur (autant que cela puisse être possible a grand renfort d'Epées Energétique). Stemphax

Avis Final :

Dark Heresy est dans l'ensemble un très bon produit, qui offre un objet de qualité pour son prix (une petite cinquantaine d'Euro). On y trouve tout ce dont on a besoin pour jouer, des règles qui se tiennent, un univers baroque et aventureux, un scénario d'introduction... Bref tout est là pour répondre à l'attente des joueurs les plus exigeant. Et même si l'on ne connaît l'univers que dans ses grandes lignes, nombres de sites remplissent cet office en comblant largement les lacunes du livre de base (Cf. Liste des sites référencés plus bas). La gamme est-elle aussi très bien suivit, offrant nombre de suppléments de règles, de background et créatures chaotiques, mais aussi de scénarios et de quoi jouer encore quelques temps avant de toucher ses limites.

N'oublions pas non plus la flopées de roman qui retrace une grande partie de l'histoire tel que l'Hérésie D'Horus, événement clés dans l'histoire de l'Imperium.


Quelques site pour la route :

• Site Officiel de l'éditeur

• Site non Officiel : ad gloriam imperator

• Un site Riche en background : le secteur calixis

• La Version D20 de Warhammer 40 000

Repost 0
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 12:17

logo-finalcom-1a5d2d3Les numéros de Jeu de Rôle Magazine se suivent mais ne se ressembles pas. De nouvelles formules en nouvelles formules, le magazine se cherche en modifiant sa maquette, sa périodicité, et même son équipe de rédaction. Mais cela ne lui est aucunement nocif car plus les numéros s'enchaînent, plus le magazine trouve son rythme de croisière.

Ce onzième numéro n'annonce comme la preuve de cette nouvelle maturité. Sortant doucement de sa chrysalide, il trouve enfin ses repères pour nous offrir un produit terminé et professionnel.

Sur le fond comme sur la forme, le magazine qui peinais à trouvé son style affiche cette fois les moyens de son ambition. En effet, avec une nouvelle maquette plus sobre, plus logique dans sa présentation, rend sa lecture cohérente et clairement lisible. Pas besoin de se référer au sommaire toutes les deux pages pour savoir où l'on en est, car le squelette/index qui se trouve sur les côté des pages permet de se situer en un clin d'œil.

De même un effort très net à été porté sur la fraîcheur des new's pour coller un plus à l'actualité du moment (tant que cela est possible à l'heure d'Internet, où l'information est déjà froides avant même une parution en kiosque).

On peut également noté une très net amélioration sur critiques de fond des jeux ou suppléments présentés dans ses pages, avec une variété dans le choix des médias (Roman, Manga, Essais,...), proposant un panorama plus large et englobant des l'univers ludiques proches qui ont des connections avec celui du JDR.

jdrmag11Ces critiques s'imprègnent vraiment d'une image sans concession et pose les choses tel quelles sont réellement. On sait également faire des remarques sur ce qui pèche dans un produit aussi bien réalisé qu'il soit.

Toute fois, il y a encore quelques manques dans le détail : certaines références, prix ou même éditeur sont complètement absent d'une critique à l'autre, ce qui est assez dommageable. Cela donne à la lecture une impression de relecture trop rapide en fin de bouclage (mais ça reste un détail).

Partie quasi incontournable de tout magazine de JDR : Les Scénario.

On nous propose un gros scénario pour Victoriana (dont la seconde édition bénéficie d'une critique quelques pages avant), mais c'est le seul. Comme pour beaucoup de monde, un seul scénario même bien étoffé ça semble peu. D'autant plus que celui-ci est destiné à un JDR 100% dans la langue de Shakespeare, c'est bien dommage.

Pour ce onzième numéro, l'accent est aussi mis sur le partenariat et l'exclusivité avec la présence du Kit de démarrage des Ombres d'Eteren. Un gros dossier qui prend la moitié du magazine (soit plus ou moins 40 pages). Celui-ci sans être un JDR complet, offre une réelle opportunité de découvrir un univers atypique (même si la partie présenté ne représente qu'une infime partie d'Eteren), un système de jeu qui lui est propre et pour conclure un gros scénario d'une vingtaine de pages avec personnages pré tirés pour mettre en situation une table de six joueurs. Et depuis quelques jours, est disponible sur le site de Jeu de Rôle Magazine, quelques aides de jeu supplémentaires.

banniereodeprologuePour conclure, ce nouveau numéro qui après bien des incertitudes sur son futur, affine son statut et sa présence sur l'espace difficile de l'édition. L'équipe qui travail derrière met un cadre de plus en plus précis quant à l'avenir. Reste quelques modifications mineures à peaufinées et un ou deux ajustements purement techniques (relecture, présentation plus homogène,...), mais rien qui ne laisse présager des difficultés ou une perte de confiance (au vu du nombre grandissant d'encart publicitaires, qui prouve la confiance des professionnels en la portée de ce magazine).

En espérant que le prochain n'aura pas une périodicité de quatre mois, et que cette particularité n'est dût que pour la période estivale.

Je renouvèle a nouveau, mon soutient et mon envie de lire les prochaines parution de Jeu de Rôle Magazine. Bon vent et bonne chance.

Repost 0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 00:00

Du nouveau dans ma besace est un petit coin où je présenterai rapidement tous mes achats ludiques du mois.
N'ayant pas forcement le temps de les critiquer tous, je vous indiquerai tout de même mon avis par des petites étoiles... et oui c'est un peu comme le Guide Michelin.



 
Bof pas Top


Moyen top

Bien Top


Super top

 


Je profite d'avoir une connection pendant les vacances pour ajouter cette critique que je devais produire depuis quelques jours...
 

Pour Manga BoyZ 1.5 Les sauveurs de l'humanité

manga-boyz-sdh-1-5 Après lecture de l'ouvrage.

 

Sans être un jeu à évité (ce qui n'est pas le cas), Manga Boyz me laisse comme un goût de pas terminé dans la bouche. Il faut dire que le faible nombre de pages (cent pour être précis) et ta taille importantes des caractères rend le contenu plutôt chiche pour ne pas dire aride.

Mais si quelques illustrations et ombres chinoises parsème la totalité de l'ouvrage, quelques encarts et miniature supplémentaire pour illustrer quelques PNJ, monstres et autre objets de background n'aurai pas été de trop.

Le background sauce Wasabi Light:

Globalement, le jeu n'est pas mauvais en soit. Le picth de base sans grande originalité : une race extraterrestre qui envahie la terre pour la conquérir à grand renfort de boisson la "Drine" qui zombifie les humains. Mais malgré tous leurs efforts, quelques irréductibles héros se dressent face à la menace venue de l'espace grâce et à cause de la dite "Drine". 

Du premier abord l'idée de base est super simple, mais celle-ci reste malgré tout à la développée pour la rendre vraiment attirante pour des joueurs expérimentés et qui en on vu d'autres.

Et c'est bien là que le bas blesse, le background est réduit à peau de chagrin seulement quelques pages pour la présentation globale de situation "après attaque" de la Terre. Quelques infos par ci, par là sur l'organisation de la résistance sous l'égide de l'OTAN (entre autre),... Bref pas mal de travail de la part du MJ pour organiser, structurer et développer le socle de base qui est censé regrouper les PJs sous une bannière commune.

Seul quelques notes dans des encarts offre, quelques pistes de scénarios, infos sur des groupes influents, et autres mini secrets de cet univers atypique.

J'aurai apprécier quelques pages en plus (une grosse vingtaine, aurai largement suffit pour développer, les grands blocs d'influence de la planète (Extraterrestres et leur alliés humains, L'OTAN, La Mère de Toute les Russies qui fait sont grand retour sur la scène mondiale, plus quelques free-lance qui offrirai une joyeuse alternative aux joueurs).

Le jeu, ses règles :

Côté règles, le minimum syndicale est présent. Une création de perso ultra aride (peu, voir pas de changement possible à la création des personnages très typés, voir stéréotypés), tout est choisi en fonction de archétypes (Manga BoyZ, Quebec Killer, Diable Rouge, PanzerKid,...), après tout coule de sources : les avantages, capacités, équipements...

Seul la partie Background du personnage offre aux joueurs, un réel espace de liberté pour se lâche un peu.

Pour ce qui est des règles en générale, elles sont d'une grande clarté et l'ajout de nombreux exemples rend la lecture de celles-ci évidente et vivante. Pour la mécanique de base : On lance deux dès six et si l'on fait plus de 7 en moyenne, l'action est réussit. Si ce n'est pas le cas, chacun à un pool de points qui permet de refaire des jets (en fonction des actions entreprises). Toute fois, il existe un pool Neutre "Manga" dans lequel on puisse à loisirs faire basculé le destin en sa faveur. Toute fois, celui-ci s'avère aussi utile pour mettre en action certaines capacités qui offre une réelle puissance à son propriétaire. Donc attention de ne pas trop être à cour de Manga.

Même chose pour la partie combat, on ne s'embarrasse pas d'options complexes ou de réalisme outrancier (on est pas de Aftermath ici).

Petite chose amusante en ce qui concerne la gestions des PNJ battus, c'est un peu comme dans 7° Sea, le choix est laisser à l'attaquant pour ce qui concerne les seconds couteaux qui vont pullulés dans les aventures de Manga BoyZ. Cela permet de garder une ambiance de combat rapide et une ambiance héroïque très cape et d'épée où l'on engage combats sur combats, en repoussant des assauts de vilains les uns après les autres. Bref derrière ce système simple, l'auteur prône sans complexes l'action fun et la fluidité du scénario, pour un plaisir maximum. mangaboyz_pla.jpg

Un Monster Manuel, en moins de dix pages :

Là encore on sent que le faible nombre de pages réduit les possibilités des adversaires. Même si quelqu'un offre une grande originalité, des illustrations aurai été les bienvenues pour se faire une idées de chacune des créatures, robots, humains,...

De même, chacune des créatures a attachés à ses caractéristique des symboles, et l'on ne nous offre aucunes explications en terme de règles ou option des jeu. Seul la différenciation entre Second Couteau ou Adversaires Sérieux est faite.

Une aventure dans Manga BoyZ : 

Le scénario est comme on peut s'y attendre, très linéaire et offre aux joueurs un tour d'horizon sur ce que peut offrir le monde de Manga BoyZ. Un Ajout de quelques créatures supplémentaires offre toute fois une maigre consolation pour rendre le tout vraiment convaincant.

Avis final et perspectives :

Au final Manga BoyZ est un produit en adéquation avec son prix, on en a pour ses 15 €. Ce jeu reste avant tout une curiosité ludique, qui mérite de s'y attarder pour quelques oneshot endiablés, comme on à put le faire il y a quelques années avec un Macho Women With Guns.

On peut également le voir comme un bon jeu d'initiation pour le jeu public Ado acro au manga et autres illustrés nippons. Toute fois, n'exagérez pas trop cet aspect, car ce n'est pas non plus Mekton Z et les seuls mekas que l'on a à disposition, sont plus des exosquelettes que des robots de cinq étages comme dans Gundamm.

Manga BoyZ, malgré ses lacunes au niveau du background léger et de sa création de perso un peu trop dirigiste, reste un jeu agréable et fun qui apporte son lot de partie où les délires rôlistiques peuvent prendre place sans que ça n'en fasse pâtir l'ambiance rythmé et explosive.

manga-boyz-2-small.jpgReste à savoir si le second suppléments (Manga BoyZ 2.0, les Héros de la Planète) plus orienté Russie et Asie offrira au MJ les informations qui manquent pour donner plus de contenance et d'épaisseur au monde. Celui-ci est estampillé Shonen, dont la taille a presque doublé avec plus de 150 pages comprenant : Du background, des nouveau contretypes, un rappel des règles (avec quelques modifications) de 10 pages, de l'équipement en vrac et un scénario, pour 15 €.

Après trois éditions, ce JDR aurai dut peu être éditer en un seul et même volume à 30 € avec une économie de 10 pages de règles qui aurai été mis à profit pour un scénario ou du background supplémentaire.

 

J'en profite pour idiquer les deux aides de jeu que je mets à disposition sur le Site Scriptoriumludqiue.

logo-manga-boyz-r.gif

 

 

Le site officiel de Manga BoyZ

Repost 0

BeerWare Dons

BeerWare-Button.jpg

Rechercher

Pour me contacter :

medium e-mail

  L'Email

fessebouc1

Google+

google-logo-plus-0fbe8f0119f4a902429a5991af5db563.png

Twitter 

S'abonner à tonym301 sur Twitter

forum_pic.jpgLe Forum

communaute-de-joueurs-et-de-maitres-de-jeux.png
Jouer avec moi

Brunan - l'Aventure au comptoir

Brunan - l'Aventure au comptoir est le premier jeu de coopération où chacun joue pour sa peau. 
665664 119818828174751 888779258 o

Disponible dans tous les bonnes boutiques en ligne ou en dur.

      Type de jeu : enrichissement... et convivialité ! 

Pour 3 à 6 joueurs 

A partir de 11 ans 

Durée d’une partie : 30 minutes environ

Retrouvez Brunan et ses inénarrables compagnons :

 sur leur site web
sur leur page facebook

 

Du nouveau dans ma besace

Uppsala-211x300.jpg

Upssala : Yggdrasill édité chez le 7° cercle

     Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

LFH_img0.jpg
Les Fils d'Halfdan : Yggdrasill édité chez le 7° cercle

     Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

 +

pendragon couverture

Pendragon - Icares edition

  Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

Chroniques-des-Feals

Les Chroniques des Féals + Ecran : Sans Détour Edition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

Les_Myst__res_de_4ff2e81bc650e.jpg

Les Mystères de Lyon - Sans Détour Edition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%


Wurm.jpg

Würm - Icare édition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0% 
+

fiasco-z.jpg

Fiasco - Edge édition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%  

+

40270-bliss-stage.jpg

Bliss Stage - Boite à heuhh !

 Ouvrage lu à |         | |||||||||||| 50%

+

couverture-28209-d-huissier-romain-hexagon-matiere-noire.jpg

Hexagon : La matière Noire - Rivière Blanche

 

 Ouvrage lu à |         | |||||||||||| 50%

+

Monsterhearts-couv.jpg

Monsterhearts - Boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

couvEleusis.jpg

Éleusis - John doe
Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100% 

+

 AW.jpg

Apocalyspe World - la boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

Agon-couverture-A4-wip2

Agôn - la boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

Hex-elevationbig

Hexagon Univers - Les 12 singes

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

Où remplir sa besace...

10245468_10201268442873640_5649853355581822692_n.jpg

big_ludikbazar.jpg