Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 07:00
Proposition pour les joueurs de JDR d'Auxerre (89) et sa région.
Le Scriptorium Ludique a des choses à vous faire tester.


uncle cthulhuJe remets le couvert cet été avec mes propositions malhonnêtes, qui je le rappel sont toujours propice à des rencontres pendant les vacances.
Femme et enfants partant en vacance sans moi (encore une fois), je propose à qui le souhaite d'organiser des parties sur le mode One Shot (c.-à-d. : un jeu, un scénario), afin de découvrir un plusieurs jeux avec des joueurs qui peuvent changer ou non au cours de l'été.


Cette année, quelques nouveautés comme Billet Rouge, Luchadores,Necropolice, Mississippi Tales Of The Spooky South, Rogue Trader...

Les rendez-vous peuvent se faire le soir en semaine ou le week-end.
Les rendez-vous peuvent être directement chez moi (Vincelles +/- 15 minutes d'Auxerre) ou chez qu'un d'autre ou même encore dans un lieu neutre (me contacter pour cela).

L'objectif n'est pas d'impliquer des joueurs sur de longues campagnes (ça, c'est davantage le rôle des clubs tel que L'AJA JDR), mais plutôt de proposer des moments de découverte ludique.

De même, je mettrai en ligne un Calendrier des parties avenir afin que tout un chacun puisse se greffer sur l'une ou l'autre des propositions.

Je reste à votre écoute pour toutes demandes.
Repost 0
Published by TM301 - dans Infos du site
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 07:00

LUCHADORES.gifAh on me susurre dans l'oreillette que Luchadores chez Pulp Fever est de retour avec une réimpression de quelques exemplaires.
Il faut dire que celui-ci avait su trouver son public, jusque chez nous amis belges et que rapidement cet ovni ludique c'est retrouvé à court de stock, puis en rupture complète.
Mais ce n'est pas sans compter sur l'audace qui caractérise nous héros masqué et le voilà de retour une seconde Caida.
Cette fois et après la production d'une fiche de personnage alternative, je vous réservé quelques aides de jeu aux couleurs acidulées dont vous pourrez disposer gratuitement pour fêter l'occasion.
Ça faisait un moment que j'attendais le feu vert de l'éditeur et des auteurs, pour proposer au plus grand nombre ces créations qui m'avait hanté quelque temps après la lecture du jeu.
Si tout va bien elles devraient être mises à disposition directement sur le site officiel d'ici à la fin du mois (cf.le forum officiel du Jeu).
Affaire à suivre... 

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos du site
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 09:42

SlayWithMe-light.jpgVoilà que je me mets maintenant à faire des aides de jeu avant même leur sortie en boutique, ça devient de plus en plus fou ça. 

Eh oui vu que la Boite à heuhh m'envoie ses jeux avant même que vous puissiez y avoir droit (allez vous plaindre auprès de M. Papais). Du vous, je me fais relecteur, conseiller et fabricant d'aide de jeu sur mesure.

Bon j'espère que vous y trouverez votre bonheur et que cela vous incitera à d'une part acheter ce jeu qui est très bon (Critique complète d'ici quelques jours), mais aussi magnifiquement illustré par M. Netzach

Cette fois, je pense avoir fait le tour de la question je vous laisse donc parcourir le site de la Boite à Heuhh pour découvrir sa gamme de bon jeu, ainsi que ma production pour S/Lay W/Me.

Repost 0
Published by TM301 - dans ADJ S-Lay W-Me
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 07:00

affiche-bibliotheque-finale.jpgJe ne pouvais pas passer sous silence cette animation, d'une part en tant que rôliste et d'autre part parce que la communication de celle-si m'est dévolue dans le cadre de mon travail (eh oui un bibliothécaire rôliste quelle originalité).
Bref, l'animation n'est faite par moi (je ne peux pas travailler et jouer en même temps), mais par le Club de l'AJAJDR.

 

L'animation s'intitule "Atelier jeux de rôles, à la bibliothèque municipale d'Auxerre".

 

Vous sera proposé plusieurs séances découvertes (d'une heure) autour du jeu Pathfinder (Blackbook édition), les mercredis 13 et 27 juin à 14h, 15h10 et 16h20 (possibilité d'enchaîner les séances) à la section Adolescents.

 

Les places étant limitées à 5 places par séances, il est judicieux de s'inscrire à l'avance auprès de la bibliothèque.


L'inscription est gratuite et réservée au plus de 10 ans, n'hésitez pas à découvrir ou redécouvrir le jeu de rôles à cette occasion.


Pour les joueurs plus adultes, je vous rappel ces deux annonces  :


[recherche Joueur] Auxerre - 89


Un nouveau collectif JDR est en train de se créer.

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos Divers
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 07:00

logo-page.jpgIl y a quelques jours, je réagissais à chaud à l'article de TopChrétien. Comme beaucoup d'autres, j'en appelais à la fédération qui nous représente à agir. 

Et bien, c'est chose faite avec le communiqué qui vient de tombée aujourd'hui sur le site de celle-ci. 
Mes craintes n'étaient donc pas fondées, puisqu’avec mesure et justesse celle-ci veille et agit pour le plus grand bien de notre loisir.
Il est donc légitime que je relaie ses propos et actions dans cette affaire qui a apporté tant d'émois.


"La FFJDR a été vivement alertée par de nombreux joueurs de jeux de rôles au sujet d’un dossier publié sur le site internet topchretien.jesus.net et dans lequel la FFJDR est explicitement citée.

Ce dossier prétend présenter l’activité dont nous sommes la Fédération Française (la FFJDR est agréée Jeunesse et Éducation populaire agrément 75 JEP 06-10).
Nos missions présentées sur notre site , telles que précisées dans l’article 1 de nosstatuts sont « d’assurer la promotion, le développement, la création, l’animation, la défense de toute activité en relation avec les Jeux de Rôle ludiques sur table ».
Il nous apparaît clairement que le sujet du jeu de rôle intéresse grandement le lectorat de ce site. Nous en sommes ravis. En revanche ce dossier de 11.146 signes est manifestement ni objectif, ni informatif, mais diffamatoire.
Nous avons donc demandé aux responsables le retrait de ce dossier du site et avons demandé l’exercice d’un droit de réponse, tel que la loi nous y autorise.

Nous nous appuierons notamment sur un article du numéro 200 de La Revue Catholique Internationale COMMUNIO, qui présente notre loisir de façon nettement plus sérieuse et documentée, ainsi que l’article de notre partenaire Imaginez.net qui bat en brèche nombre d’arguments des articles de dénigrements.

Nous demandons aux personnes, les joueurs et leurs proches, se sentant heurtées par cet article, de ne pas réagir de manière excessive sous le coup de l’émotion, d’entrer en relation avec la FFJDR afin de préserver la sérénité des échanges. Toute action visant à répondre à cet article est à proscrire, car non seulement ça lui offre une publicité inutile et contre-productive (je vous invite à lire l’article de Stéphane Gallay sur ce sujet), mais aussi, nuit considérablement aux actions que nous pourrions entreprendre. Relayez les textes promouvant le Jeu de Rôle, comme ce superbe article.

Très cordialement,
Fabien Deneuville
Président de la FFJDR"


533109 364758906906174 698010737 nJe rappelle qu'une action de réflexion participative est toujours à l'œuvre afin de permettre à tous un chacun de répondre et d'apporter son point de vue, afin de réunir les énergies et ensemble faire avancer la cause du JDR.

Le Groupe Debout les Rôlistes invitent tous ceux qui le souhaitent à participer à un débat constructif sur sa page Facebook.

 

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos Divers
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 07:00

Sombre2_couv_GregGuilhaumond_300.jpgC'était à mon retour de Japan Expo que j'ai eu le plaisir de mettre la main sur Sombre, mais aussi de rencontrer son auteur Joahn Scipion. 
Sombre fut pour moi une vraie claque, mais aussi une grande bouffée de fraîcheur. Ça faisait pas mal de temps que je ne trouvais pas mon bonheur question jeu de rôle d'ambiance Gore/horreur. Et là coup sur coup Dés de Sang et  Sombre.

Quelle n'a pas été ma joie quand au détour d'un Fix, je découvre que le second opus pointe le bout de son nez pour le courant de l'été.
Le visuel de la couverture est toujours aussi alléchant et le contenu, le contenu... Je vous laisse le découvrir avec le communiqué officiel apparu sur le forum de l'association TerresEtranges qui l'édite justement. 

"Au sommaire de ce numéro 2 :


+ Ubiquité, un scénario prêt à jouer. Ce survival court et férocement compétitif est inspiré de Battle Royale et de Cube.

+ Extinction, un univers post-apocalyptique, lovecraftien et marin. Cthulhu s'est réveillé, le niveau des océans a beaucoup monté, les Profonds sont sortis de la mer, l'humanité vit ses derniers instants.

+ Deux articles, l'un consacré à la peur dans Sombre, l'autre au briefing de début de partie.


Comme d'habitude, ce numéro sera exclusivement distribué par l'association Terres Etranges."

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos Divers
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 07:00

MLWM-250J'aime les productions de la boite à heuh. Non pas parce qu'elles emportent un engouement unanime chaque fois (Breaking The Ice par exemple ne m'a pas parlé. Pourquoi ? Mystère), mais plutôt parce qu'elle assume pleinement ses choix éditoriaux et fait preuve d'une réelle fraîcheur dans les choix de ceux-ci.

Ils savent proposer des jeux atypiques, une gamme large, aux thèmes changeants.

Un Breaking The Ice (comme je le disais plus haut) ne touche pas les mêmes personnes et de la même façon qu'un On Mighty Thewsou un Perfect.
Dans la nature même du jeu, dans sa façon d'y jouer si je puis dire. Aucun ne ressemble vraiment à l'autre.

Dans MLWM (My Life With Master), vous incarner un Sbire, un Igor, un sous-fifre si vous préférez attaché à un Maître cruel et inhumain.
Vous êtes là pour subvenir aux moindres autant qu'à ses caprices, aussi ridicules et extravagants soient-ils.
L'ambiance y est pesante et mélancolique. Une atmosphère proche de celles dépeintes par
Mary Shelley ou Tim Burton conviendra parfaitement au décorum.

Chacun des participants incarnera donc l'un des Sbires du Maître et la partie s'évertuera à décrire les relations ambiguës qui règnent et s'achèvent entre ces personnages.

choking.jpgLe système s'écarte un peu de ceux que j'ai eu le loisir de lire jusqu'à présent (Sweet Agatha, Breaking The Ice, On Mighty Thews), ici les joueurs ne créer pas exactement une histoire commune et collaborative.
Non cette fois, un conteur mène la danse avec chaque joueur de façon quasi indépendante avec comme seul axe centrale, le
Maître qu'ils servent.

Toutes séances débuteront de la même manière, c'est-à-dire par la création collective du Maître. Celle-ci s'articulera autour d'un certain nombre de caractéristiques : La Nature, les Besoins et Désirs, ceux dont ils souhaites attirer l'attention, les Autres et enfin le Type permettant de souligner un peu plus la personnalité du personnage.

Puis son Domaine (généralement un endroit générique européen du début du XIXe siècle - pensez au « Bal des Vampires » de Polanski pour l'ambiance) et quelques données purement techniques permettant une interaction ludique avec ses Sbires :la Peur et la Raison (fluctuant suivant les besoins et la durée d'une partie).

S'en suivra l'élaboration proprement dite de son avatar, qui en plus d'une représentation purement narrative sera décrit grâce à des caractéristiques quantitatives : le Dégoût de Soi, la Lassitude et qualitative : une caractéristique sur et sous humaine, affirmant son aspect monstrueux.

Néanmoins et pour contrebalancer la nature hideuse et repoussante du Sbire, on lui adjoindra un certain nombre de Relations et une valeur d'Amour qui évolueront au fur et à mesure de l’histoire.

my_life_with_master.jpgDès la création des protagonistes terminée, la narration débute.
Le M
eneur, invitera à tour de rôle les Sbires à créer une histoire prenant place dans un décor préalablement défini.
Ils devront tour à tour répondre aux besoins contre nature du
Maître. Ceux-ci pouvant y céder, mais également s'y opposer s'il juge cela immoral, horrible ou allant à l'encontre de leurs sentiments.

C'est à ce moment qu'entrent en considération les caractéristiques de chacun. Luttant contre la Peur, le Dégoût de Soi et la Lassitude, le Sbire devra à l'aide de D4 remporter l'affrontement sous peine de céder aux ordres, le tirant toujours un peu plus vers les ténèbres.

Comme chaque pièce à deux faces, il peut décider de développer les Relations qu'il a déjà nouées afin que celle-ci lui apporte apaisement et Amour.
Le tirant cette fois-ci vers une humanité qui l'attire ?

Une partie de MLWM se déroule donc entre la réponse aux besoins, l'affrontement de ses démons intérieurs et recherches d'une normalité et d'un amour partagé. Le Climax de la partie s'accomplissant par la mort du Maître des mains du Sbire.

Même si les joueurs n'ont que peu de relations entre eux, MLWM n'est pas pour autant un jeu cloisonné. Une certaine porosité existe et les joueurs pouvant facilement nouer des liens entre eux.
Créant des passerelles pour s'entre aider ou se nuire volontairement ou sous la domination du
Maître, qui voit l'un d'eux s'écarter de lui (la faute à ses Relations extérieures).

Bref,
MLWM est un très bon jeu, qui dans un premier temps pourra déstabiliser les plus habitués du genre. Les relations plus fermées, un Meneur très présent, mais pas pour autant dirigiste, ainsi qu'un thème très sombre n'aidant pas.

Pour autant, la mécanique qui d'un premier abord semble complexe (gestion des tests : Quand le Maître donne un Ordre, faire un rapprochement vers une Relation, Violence contre un opposant PNJ, Vilénie contre un opposant PNJ, Violence ou vilénie contre un sbire PJ...). Toutefois après quelques échanges ou parties la mécanique tourne de façon fluide. De même, la foultitude de conseils et d'exemple pour rendre un Maître crédible est ici bienvenue.

Côté iconographie, même si les illustrations ne sont pas de mon goût, force est de constater qu'elles collent parfaitement à l'ambiance et que le soin apporté à une mise en page Tim Burtonnienne est du meilleur effet.

Pour conclure et même si ce jeu n'est peut-être pas le plus simple pour débuter dans le jeu narratif, son prix modique, ainsi que son format répondra complètement aux attentes des habitués. Et pourra être une bonne entrée en la matière pour les novices du genre, mais aussi aficionados de ces ambiances.


 


Livre de 50 pages – noir et blanc format A5 –  11 euros

 Traduction : Sylvie Guillaume et Jérôme Larré
Maquette : Yohan Vasse - http://nintaka.canalblog.com
Relecture : Christophe Boeckle, Jérôme Bouscaut, Laurent Devernay, Ludovic Papaïs, Davidalpha, Virginie Papaïs et Guillaume Agostini

Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 12:00

silence

 

 

Je me fais à mon tour l'écho d'une masse de plus en plus nombreuse de personnes qui ne supportent plus la mollesse et la politique de l'autruche qui est pratiquée face à l'insupportable crachat sur nos visages de rôliste.
Nul besoin de revenir sur ce torchon électronique issue 
TopChretiens et qui sert de crachoir à la très objective Elisabeth Dugas.
Non je ne reviendrais pas sur ses propos, faux, diffamatoires et offensants.
D'autre avant moi, l'on fait avec une prose bien plus juste (
Laurent R, dans sa lettre à ElisabethSaint Epondyle avec sa contre-attaque et certainement bien d'autres encore et à venir).


Non là où je veux crier mon exaspération, c'est face au silence assourdissant d'une institution - la 
FFJDR pour ne pas la nommer - qui se veut représentative du loisir (le jeu de rôle en l'occurrence) et des personnes qui le pratique.


Mais cette institution associative, dont l'objet statutaire, est, je le rappel : 

Article 1 : Objet et siège social


L’association nommée « Fédération Française de Jeu de Rôle » (FFJDR)1, ci-après dénommée « Fédération », fondée le 11 août 1996 et regroupant des personnes physiques et des personnes morales a pour but d’assurer la promotion, le développement, la création, l’animation la défense de toute activité en relation avec les Jeux de Rôle ludiques sur table. Elle a un caractère non lucratif et éducatif.

Elle a pour objet, notamment, d’informer sur ces jeux, de réaliser des activités à caractère pédagogique (y compris concevoir et délivrer des formations), de mettre sur pied des partenariats, de mutualiser les moyens propres à réaliser son objet, de représenter ses membres auprès des organismes publics et privés dans le cadre de son objet,d’apporter des conseils de toute nature à ses membres et d’agir en justice pour la défense, tant des intérêts particuliers de ses membres que des intérêts collectifs du Jeu de Rôle en France et à l’étranger.

 

Et qui depuis que le lièvre a été levé (c'est-à-dire plusieurs jours), n'a toujours pris de position officielle ou même éditée un communiqué laconique pour dénoncé voir, « oh folie » condamnée un trainage dans la boue dans les règles.

Non, depuis plusieurs jours les rôlistes de France s'offusquent des propos tenus par Mme Dugas, mais la fédération censée les représenter ne dit rien.
Même les Rôlistes pratiquants (car oui les croyances religieuses et personnelles ne sont rien incompatible avec la pratique de ce loisir) sonnent les trompettes de leur colère.

 

J'en viens donc à croire que cette institution ne fédère et ne représente que ceux qui la dirigent !

J'en viens donc à me dire que puisque la FFJDR ne représente pas les rôlistes, c'est donc aux rôlistes de se représenter eux-mêmes, de façon citoyenne et autonome.
Attention, ne voyiez pas dans mon message un discourt d'extrême gauche politisé, je parle bien d'actes citoyens dans sa plus noble expression. Reprenons le pouvoir, revendiquons nos choix et nous positions.
C'est d'ailleurs l'objet d'un groupe sur Facebook (comme quoi, ce réseau social concentre tous les foyers de contestation) et qui se nomme Debout les Rôlistes est né. Une belle façon de prendre la parole avec ses propres mots, ses propres opinions et surtouts sans jugement d'aucune sorte.

Rôliste de France et de Navarre exprimez-vous ! 


La FFJDR a répondu et c'est tant mieux :

 

Pour information un communiqué similaire a été publié il y a quelques jours concernant l'affaire Breyvik ici : http://www.ffjdr.org/ la-federation-francaise-de- jeu-de-role/actualites-de-la-fede/communique-de-presse-paris-le-24-avril-2012-la-ffjdr-met-le-jdr-au-clair

La FFJDR veille au grain, c'est son rôle. Nous préparons un communiqué similaire concernant cette affaire.

Cordialement,

Fabien Deneuville.

Président FFJDR

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos Divers
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 07:37

2348364225_7644f807dc.jpgBon j'avoue que ça fait pas mal de temps que le scriptorium ludique souffre d'un manque cruel de nouveauté, mais ce n'est pas pour ça que dans l'ombre d'un alcôve je ne m'acharne pas à ce que le travail avance et à grands pas.

Il est vrai que mes lectures sont assez peu suivent, les livres s'entasse à côté de mon lit ou sur mon bureau (Prosopopée, chasseur de pimes, Les chroniques des Féals, Nécropolice,...) et ce sans compter les magazines, dont le dernier Casus Belli dont la marque page dépasse à la moitié... Bref côté lecture c'est le calme plus.

Néanmoins, je ne suis pas inactif comme je le laisse entendre depuis pas mal de temps.

Une preuve ? La voici...

En exclusivité voici quelques pages sur la version DK de l'adaptation de l'Oeil Noir. Attention ce n'est la encore qu'une version de travail. Donc pas d'affolement, il me reste à ajouter des illustration de bonne qualité et d'affiner la mise en page sur les conseils d'amis de l'auteur Yanick Porcher et bien sûr l'indispensable Laurent Rambour (Auteur, Éditeur, Maquettiste de la gamme Pulp Fever).

Ça avance aussi côté sur quelques autres projets qui pour le moment sont top secret avec les Écuries d'Augias, le Studio 09, Pulp Fever (encore eux !!!), ainsi que mon statut de relecteur sur la gamme Mississippi - Tales Of the Spooky South. Bref, ils ne me relâche pas la pression.

Même chose sur des demande ponctuelles de la part de lecteur du Scriptorium qui me demande un coup de main par ci, par là. C'est l'exemple de Laurent Séré (l'un des relecteur du Studio09) qui me commande dans l'urgence quelques aides de jeux pour une semaine "interdisciplinaire sur le thème du polar" en moins d'une petite semaine, je lui réalise des aides de jeux sur mesures en fonction des besoin qui découlent des échange.

Je vous invite également à lire l'article qui y est consacré dans les colonnes du journal Sud-Ouest :

"Par JEAN-MICHEL DESPLOS

Graines d'enquêteurs

Des élèves du collège Clisthène se sont mis dans la peau d'enquêteurs aux côtés de vrais policiers.

semaine-interdisciplinaire-

Les jeunes enquêteurs doivent élucider la disparition d'un enseignant. (Photo Philippe Taris)

Soizic, Sophia et Louise font une filature cours de l'Intendance, en plein cœur de Bordeaux. Le suspect n'est pas loin, elles doivent être discrètes. À l'autre bout de l'artère, Victor, Melchior et Mohamed sont en attente d'instructions. L'homme bifurque rue de Rua et entre dans un magasin de jouets, puis il se rend dans un cabinet d'avocat. « On lâche tout, retour au central. » Les enquêteurs en ont assez vu pour aujourd'hui. Soizic, Sophia et Louise sont en classe de 6e au collège Clisthène, à Bordeaux. Leurs trois copains sont en 4e et tous sont fébriles car il leur faut comprendre comment Elias Guitterez-Jones, un enseignant, a disparu.

Depuis lundi et jusqu'à ce matin, 75 élèves participent à une semaine interdisciplinaire sur le thème du polar mise sur pied en étroite collaboration avec les policiers de la Direction départementale de la Sécurité publique.

« Loin de se démentir, le genre du roman policier, univers fascinant et déclinable à l'infini, a toujours rencontré un succès depuis qu'il existe, voilà deux siècles maintenant, confie Laurent Séré, policier, fin limier de la brigade financière à la sûreté. Avec Pierre-Jean Marty, directeur du collège Clisthène, il est à l'origine de ce partenariat. L'école, au plus près de la réalité du terrain, est le crédo de cet établissement scolaire expérimental fondé en 2002, au pied des tours du Grand Parc.

Élucider le mystère

Au contact de Laurent Séré et de Philippe Wagner, experts en recherches de traces et indices au sein de l'unité d'enquête criminalistique, les élèves découvrent les rouages d'une affaire. Elias Guitterez-Jones est un personnage de fiction qui donne beaucoup de fil à retordre aux enquêteurs en herbe. A-t-il été enlevé ? Si oui, par qui et pourquoi ? Autant de questions auxquelles les collégiens vont devoir répondre pour présenter le fruit de leur travail cet après-midi devant un jury, comme s'ils rendaient compte de leurs investigations devant un procureur ou un commissaire. « Il doit y avoir une partie du travail rédigé à la façon d'un polar, ce n'est pas un travail facile », convient Laurent Séré. En cinq jours, autant de trames ont été étudiées lors d'ateliers animés avec le concours des enseignants. « Nous leur avons proposé un éventail d'indices, nous répondons à leurs interrogations, les accompagnons au cours de l'enquête. Nous avons échafaudé des hypothèses, il a fallu faire des choix avec, pour objectif final, d'élucider le mystère. »

« C'est motivant »

Attention, pas question de « polluer » les lieux : les enquêteurs sont maintenant en perquisition dans un appartement et ils doivent procéder à une opération de police technique et scientifique. Vêtus d'une combinaison blanche, d'un masque et de surchaussures, ils vont tenter de relever des empreintes à l'aide d'une poudre métallique et d'un pinceau spécifique. « Il faut 12 points de comparaisons pour que l'empreinte soit exploitable », dit Mohamed. « Alors que c'est 8 aux États-Unis, le risque d'erreur est plus important », renchérit Soizic. « Ça les passionne », commente Philippe Wagner. « C'est ludique et informatif. »

Dans une salle du collège, Laurent Séré interroge Valérie, une connaissance du suspect. Elle est bibliothécaire à l'université et, manifestement, sait des choses. Les collégiens sont concentrés. La réponse à l'énigme est peut-être proche.

« Mener une enquête, ça a du sens et c'est motivant », reconnaît Pierre-Jean Marty. « Nous n'avions jamais fait jusqu'alors une semaine interdisciplinaire aussi poussée. Les élèves connaissent les séries policières à la télé, certains films sur grand écran, quelques polars de Conan Doyle mais là, ils sont en présence de policiers et sont concrètement chargés d'une affaire. »

L'engouement démontré tout au long de la semaine appelle, semble-t-il, une suite. Dans un autre collège ? « C'est notre souhait », dit Laurent Séré. À Clisthène, c'est sûr."

545769_307716602635987_100001929483872_692894_305140501_n.jpgMais aussi le SDEN pour qui j'ai réalisé un Dossier de personnage (sur le Format Deadlands) pour Dark Earth, mais aussi celui de C.O.P.S. qui est en cours de réalisation.

Bon tout ça pour dire que je laisse quelque peu reposser la pâte pour la reprendre d'ici quelques temps. En attendant, je vais me consacré à un peu de lecture, et surtout la rédaction des quelques critiques que je dois réalisés (My Life WIth Master, Deadlands - Relodead et Chasseur de Primes).

Les choses vont reprendre leur cours normale et c'est pas plus mal...
Affaire à suivre.

Repost 0
Published by TM301 - dans Infos du site
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 07:00

ukiyoVous qui avez le goût ferreux du sang encore dans la bouche mais aussi sur les mains, faute d'avoir été soit trop lâche, soit trop fier pour courber l'échine devant les hommes du Shoguna... il vous faut maintenant vivre avec cette optique à l'esprit : le monde change et vous ne serai peut être pas du voyage. Il faudra répondre à l'appel de l'errance, des chemins crasseux et des lendemains sans avenir.

Les Errants d'Ukiyo, est l'une des dernières sorties de l'atelier d'Icare édition et se veut non pas un concurrent mais plutôt une alternative à des jeux comme Tenga (John Doe) ou de grosse locomotive comme L5A

Vous incarner l'un de ces hommes ou femmes qui tiennent la tête d'affiches des films de sabres des années 70 (Les 7 Samouraïs, Zatoichi,...) dont le quotidien est semé de violence aveugle et d'érotisme macabre.
Ici ce n'es pas tellement l'apologie d'une culture qui est mise en avant, mais bien l'ambiance tragique et noire d'une filmographie éprouvée.
Les personnages ne sont pas là pour faire devenir des héros, icônes d'une société en pleine mutation.
Ce sont des Errants. Des hommes sans visage, ne sachant pas de quoi leur avenir sera fait. Luttant quotidiennement pour rester en vie, mais pas sans un certain sens de l'honneur teinté de renoncement.

Et pour cela, chaque personnages est décrit de la façon suivante : 

Un concept qui illustre les différents protagonistes possible du genre (Brigand, Assassin, Prostituée, Moine,...), et même créature surnaturelle ou étranger sont dans le domaine du possible – du moment que cela ne deviennent pas légion autour de la table.

Copie_de_Scene_Demon_Cache.jpgPuis la définition de la « Voie du Guerrier », articulée autour d'une arme (Katana, poison, main nue,...) à la quelle est associé une style martial (Brute, fourbe, suicidaire, flamboyant,...). Tous ici est là pour typer un personnage dans un style propre qui convient le mieux autant à l'archétype qu'a sa personnalité. 

Ensuite est adjoint un code d'honneur qui va guider les pas de l'Errants sur les sentier nippons. Attention, de ne pas tombé non plus dans la caricature en voulant protéger la veuve et l'orphelin. Une image monolithique de soi ou même une relation frisant la servitude envers un seigneur, une organisation ou même sa famille est également envisageable. 

Une fois l'aspect psychologique et martial établis, c'est au tour du physique de l'être, l'apparence qu'il offrira au premier regard. Un homme droit, propre sur lui, ou un ronin pouilleux et mal fagoté...
Toutes les combinaisons du moment qu'elles restent cohérentes sont envisageable.

Pour clore ce qui sera votre avatar, il vous faut définir ce qui l'a poussé sur les routes poussiéreuses. L'obligeant à rompre avec un passé trop lourd ou incompatible avec sa nouvelle vision du monde. Une disgrâce, la fuite d'un groupe ou de responsabilité,... Là aussi plusieurs routes sont ouverte.

Côte mécanique, Les Errants d'Ukiyo nous propose un système à là fois simple et particulièrement déconcertant. Ne chercher pas ici caractéristiques ou compétences, vous n'en trouverais pas. À la place, vous devrez investir dans des Techniques libres embrassant toute une palette de savoir faire et être : Martiales, magiques, psychologiques, sociales,...

Ceux-ci seront hiérarchisés par un score (6, 8 et 12) représentant votre maîtrise en la matière.

Coups de Poing Sacré, air mystérieux, ancien paysan,... autant de dénomination possible suivant votre imagination, mais surtout l'envie de souligner certaines facettes de votre personnage.

Pour mettre en action ces techniques, le MJ vous demandera d'une part l'objectif de votre action (quel en est le but, l'enjeu de ce test) et sélectionner une technique, qui sera adjoint du résultat du jet de 2D6. Le plus haut score remportant le challenge.

Attention toutefois, là ou les autres jeux propose une résolution de l'action dans l'instant, Les Errants mettent en avant une résolutions sur une durée plus longue. Plus votre objectif sera élevé et plus le nombre de manche à emporter sera élevées (de 1 à 3 suivant les besoins). Toutefois, entre chaque manche vous devrez utiliser une technique différentes. Représentant par là même, une combinaison de talents dont vous êtes passer maître pour arriver à vos fins.

Par exemple : si vous chercher à échapper à un poursuivant, il vous faudra éventuellement faire preuve de fourberie (en faisant tombé quelques caisses ou ballots de riz), mais aussi faire preuve d'endurance en vue de tenir sur la distance.

Cette mécanique pourra dérouter plus d'un. Obligeant à repenser dans sa globalité sa façon d'interpréter une action. 

Cette mécanique est tout à fait logique et apporte un regard neuf surla manière de mettre en scène une situation. Voir le déroulement d'un scénario.

De même, l'auteur a ajouté une série de règles optionnelles, mais bienvenue comme le Partis Yakuza ou la gestion de groupe. Celles-ci sont d'une grandes simplicités et offre au maître de jeu quelques options efficaces et rapides a prendre en main.

L'ouvrage s'attarde enfin sur l'aspect sociétal du Japon, sa culture, son histoire, ses uses et coutumes. 

L'exposition de figurants, organisés dans une présentation générale, puis quelques exemples concrets et pour finir leur utilisation possible en une poignée de scène crédible.

Dans un esprit similaire vient ensuite des décors générique (montagne, Villes, Bord de mer,...), un zoom apportant un regard éclairés (Village, champs de riz, sanctuaire,...), des Variantes passé par le prisme des saisons ou à la météo. Ainsi qu'une poignée de scènes pré-construites servant autant d'accroches que d'évènements pouvant ponctuer une linéarité scénaristique.

L'ouvrage se clos sur quelques conseils pour la création de synopsis, ainsi qu'un scénario d'introduction permettant à un groupe de se constituer de manière logique et cohérente.

Copie_de_Personnage_Brute.jpgAu final, Les Errants d'Ukiyo sont dans l'ensemble une belle réussite tant dans sa mise en page sobre et son iconographie soignée et agréable.
La mécanique qui au premier abord peu déstabiliser, voir rebuter, s'avère d'une fraîcheur et d'une simplicité agréable.
L'opportunité d'avoir un jeu tirant sur d'avantage de nativisme sans pour autant tombé complètement dans un travers est un réel plaisir, ( forçant les joueurs, autant que le MJ à faire preuve immersion et d'effort quant à la mise ne scène de l'action).
Le prix est lui aussi un atout. Moins de 20 € pour un peu plus de 140 pages bien remplies, permet de craquer sur lui sans pour autant investir des sommes folles.

Néanmoins, le seul bémol que l'on peux reprocher au jeu est qu'il n'offre que peu de nouveautés comparé à sa version amateur (si ce n'est de nouvelles illustrations et une présentation remaniée). Si le jeu reste d'une grande qualité, la présence d'un scénario original, voir d'une campagne aurait été apprécié. Espérons tout de même que l'auteur mettra à disposition un suivit régulier permettant de faire vivre son œuvre.

Donc si vous êtes amateur de films de sabre en noir et blanc, ou plus simplement à la recherche d'une idée originale vous permettant de désarçonner un peu vos joueurs de la routine dans laquelle ils sont, courrez en boutique pour entrée en sa possession.

Si vous préférer un japon historique ou plus archétypale, restez sur vos acquis que sont respectivement Tenga et L5A.

Repost 0

BeerWare Dons

BeerWare-Button.jpg

Rechercher

Pour me contacter :

medium e-mail

  L'Email

fessebouc1

Google+

google-logo-plus-0fbe8f0119f4a902429a5991af5db563.png

Twitter 

S'abonner à tonym301 sur Twitter

forum_pic.jpgLe Forum

communaute-de-joueurs-et-de-maitres-de-jeux.png
Jouer avec moi

Brunan - l'Aventure au comptoir

Brunan - l'Aventure au comptoir est le premier jeu de coopération où chacun joue pour sa peau. 
665664 119818828174751 888779258 o

Disponible dans tous les bonnes boutiques en ligne ou en dur.

      Type de jeu : enrichissement... et convivialité ! 

Pour 3 à 6 joueurs 

A partir de 11 ans 

Durée d’une partie : 30 minutes environ

Retrouvez Brunan et ses inénarrables compagnons :

 sur leur site web
sur leur page facebook

 

Du nouveau dans ma besace

Uppsala-211x300.jpg

Upssala : Yggdrasill édité chez le 7° cercle

     Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

LFH_img0.jpg
Les Fils d'Halfdan : Yggdrasill édité chez le 7° cercle

     Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

 +

pendragon couverture

Pendragon - Icares edition

  Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

Chroniques-des-Feals

Les Chroniques des Féals + Ecran : Sans Détour Edition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

Les_Myst__res_de_4ff2e81bc650e.jpg

Les Mystères de Lyon - Sans Détour Edition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%


Wurm.jpg

Würm - Icare édition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0% 
+

fiasco-z.jpg

Fiasco - Edge édition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%  

+

40270-bliss-stage.jpg

Bliss Stage - Boite à heuhh !

 Ouvrage lu à |         | |||||||||||| 50%

+

couverture-28209-d-huissier-romain-hexagon-matiere-noire.jpg

Hexagon : La matière Noire - Rivière Blanche

 

 Ouvrage lu à |         | |||||||||||| 50%

+

Monsterhearts-couv.jpg

Monsterhearts - Boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

couvEleusis.jpg

Éleusis - John doe
Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100% 

+

 AW.jpg

Apocalyspe World - la boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

Agon-couverture-A4-wip2

Agôn - la boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

Hex-elevationbig

Hexagon Univers - Les 12 singes

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

Où remplir sa besace...

10245468_10201268442873640_5649853355581822692_n.jpg

big_ludikbazar.jpg