Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 07:00

wastburg-1.) Quoi que c'est ?

Wastburg est un jeu adapté du roman éponyme du même auteur Cédric Ferrand. Vous y incarnerez des Gardoches (sorte de garde/milicien) garant du bien vivre dans la cité insulaire de Wastburg perdue au milieu d'un bras de fleuve pris entre un marteau et une enclume de deux nations se regardant en chien de faïence. 

Ces Gardiens à la morale plus que douteuse, font contre mauvaise fortune bon cœur en agrémentant leur quotidien de passe droite et autres arrangements avec la loi de la cité.
Voilà ce que Wastburg, vous réserve : Une cité pourrie comme un fruit trop mûr, avec son supplément de vers qui corrompent le tout.
Mais attention, le tout se fera avec une gouaille qui se doit à toute belle aventure, tel un Terry Pratchett rôliste. De quoi faire gorge chaude, un univers atypique et diablement attirant créer par Cédric Ferrand.

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?

La première rumeur qui fît écho de Wastburg (en plus du roman), je l'ai découvert une fois n'est pas coutume dans les lignes du Fix, qui comme à son habitude est très au fait des rumeurs et infos du monde rôliste.

267862 574996075845518 72554448 n3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?

Pour Wastburg, j'avoue encore une fois sans honte l'avoir acquis de manière complètement compulsive. Dès que j'ai eu vent du contenu (thème, mécanique, éditeur), je savais qu'il finirait sur la pile de mes ouvrages à lire, voir à dévorer. 

4.) Vous pensiez trouver quoi ?

J'attendais d'une part un jeu à la gouaille affirmée et parfaitement assumée, le tout saupoudré d'un système de résolution à la fois simple, mais créant une dynamique de création collégiale baignant dans un univers de low fantasy fourmillant d'idées et facile à prendre en main.

5.) Vous avez trouvé quoi ?

À l'ouverture du package, j'avoue avoir été surpris. C'était la première fois que j'avais en mains un produit de la gamme « Aventure dans... » et je m'attendais à un produit ressemblant davantage à ceux de la gamme « Collection Intégrales » avec deux ouvrages et un écran. Là, on trouve une carte de la ville et un écran (qui n'en ai pas vraiment un) qui sert d’emboîtage aux trois livrets se trouvant à l'intérieur.

Petit bémol sur l'écran qui (dans ma version) est à l'envers (en tout cas, il me semble), avec des pliures ouvrant sur le côté meneur (lire texte et encart de rappel de règles) et se rabattant sur le visuel. Mais au vu de l'utilisation que l'on en a réellement en jeu, cela reste anecdotique.

wasturg vl01Côté livrets, ils s’articulent autour deux trois axes : les règles, une guide de la cité et enfin un scénario. Chacun faisant plus ou moins une bonne trentaine de pages.
Si je devais décrire le moteur de jeu en un mot, ça serait "minimaliste". Un perso est décrit par 6 traits, une poignée de contacts et d'équipement et basta. Pour résoudre une action incertaine, on pose une question fermée (réponse oui/non), on jette des d6, on dépense ou non des relances et on obtient une réponse : 

1 => Non, et… (t'as merdé et t'as des emmerdes)
2 => Non (t'as merdé)
3 => Non, mais… (t'as merdé, mais t'as de la chance dans ton malheur)
4 => Oui, mais… (t'y arrives, mais ça te coûte)
5 => Oui (t'y arrives)
6 => Oui, et… (t'y arrives et t'obtiens un avantage en sus).

Y'a pas de règles de combats ou conflit social. Enfin si, c'est géré comme tout le reste, pas de points de vie et d'XP non plus (même si une variante intéressante est disponible dans les pages du Casus Belli N°7).

Globalement ça tourne aussi bien qu'un coucou suisse et ça apporte vraiment un dynamisme pour toujours rebondir.
Les réussites et les échecs apportant ces petits riens, qui font rebondir dans tous les sens l'aventure. Et aux mains d'une poignée de joueurs à la langue autant que l'imagination bien pendue, c'est un vrai régal. Pour autant, il faut tout de même quelques séances de jeu pour se déshabituer de ses vieux réflexes.
Le tout étant saupoudré un pool de point (commun et individuel) servant à relancer ou améliorer ses résultats. À noter que tout le monde peut piocher dans le pot commun. Et, il n'est pas dit que ça apporte quelques tensions au niveau de la table, mais après tout es-ce un mal ?
Le tout se clos par quelques Pré- tirés fort sympathique et quelques PNJs rapidement présentés (ce qui suffit amplement).

Pour ce qui est du second livret, il est présenté comme un guide annoté de la cité et du rôle de Gardoche. Celui-ci est sympathique, mais pas assez complet pour rendre toute la saveur de la cité de Wastburg.
Outre une présentation des quartiers, des quelques personnages hauts en couleur et d'une poignée de traditions tout plus amusantes et utiles les unes que les autres (ça change), le lecteur restera sur sa faim et la lecture du roman sera un passage obligé pour qui veut vraiment entrer de plain-pied (et pas les deux devant) dans ce microcosme si particulier.
Mais qui s'en plaindrait tellement ce dernier est un vrai plaisir à dévorer sans modération.

Enfin, le dernier volume est une aventure d'une trentaine de pages prenant place à la fin de la période de formation de Gardoche où les personnages devront éclaircir une ancienne affaire et refaisant l'enquête déjà bouclée depuis... pouffff au moins tout ça. Mais bon, c'est toujours l'occasion de ressortir une erreur judiciaire.

Par contre, je ne saurais trop vous conseiller de prendre en main le jeu avec quelques Pré-tirés et une aventure extraite du net pour vous faire les dents à la fois sur le système et à la fois sur l'univers diablement riche tellement qu'un petit scénario (de deux, trois heures) ou deux ne sera pas de trop avant de vous lancer dans le grand bain.

Le seul regret que j'ai une fois les ouvrages refermés est la qualité de la mise en pages.
La police est vraiment petite (taille 8/9 à vue de nez) et les interlignes sont très espacés, ce qui se justifie sur la partie Background pour laisser la place aux annotations, mais pas forcément sur le reste.
Donc malgré une lecture difficile sur les premières pages, votre vue et vous vieux yeux finirons par s'habituer.

Pour autant, la qualité est tout de même au rendez-vous et les illustrations de Gary Chalk (toujours trop peu nombreuse comparé à la qualité) rehaussent parfaitement l’écrin de chaque fascicule avec une rare beauté collant avec justesse à l'ambiance de l'univers.

6.) Allez-vous vous en servir ?

wasturg vl04Autant d'habitude, je réserve pas mal des jeux que je lis, à rester quelque temps sur l'étagère (le temps de finir les campagnes en cours, trouver ou motiver des joueurs ou plus simplement la retraire).
Autant là, avec Wastburg, ça me démange sévèrement les doigts de créer des myriades de choses, tellement ça m'a - à l'instar d'une rencontre avec un Piorad - ouvert l'esprit !
Wastburg, vous l'aurez compris. Est un franc et gros coup de cœur pour moi. Il offre ce que l'on a pas vu depuis longtemps. Du quotidien, mais du quotidien qui fonctionne, pas juste une succession d'éclat de vie. Mais davantage des tranche bien pleine d’inattendu et de retournement de situation qui font des personnages qui les animes des antihéros à la fois sympathiques et attachants un peu comme le ferais les protagonistes de « Lady Killer » des frères Cohen

Donc si vous n'avez pas encore investi pour ce début de mois, sautez comme un mort de faim sur ce jeu et ajoutez-y le roman éponyme disponible chez les Moutons Électriques ou Folio SF.

 


Édition : Les 12 singes
Auteur(s) : Philippe Fenot, Cédric Ferrand et Tristan Lhomme
Illustrateurs : Gary Chalk
Pages : 1 livret guide de Wastburg de 32 pages, 1 livret de règles, 1 livret d’aventure, 1 paravent et 1 carte de la cité.
Reliure : format A5, couverture souple
Impression intérieure : noir et blanc
Prix : 29 €

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BeerWare Dons

BeerWare-Button.jpg

Rechercher

Pour me contacter :

medium e-mail

  L'Email

fessebouc1

Google+

google-logo-plus-0fbe8f0119f4a902429a5991af5db563.png

Twitter 

S'abonner à tonym301 sur Twitter

forum_pic.jpgLe Forum

communaute-de-joueurs-et-de-maitres-de-jeux.png
Jouer avec moi

Brunan - l'Aventure au comptoir

Brunan - l'Aventure au comptoir est le premier jeu de coopération où chacun joue pour sa peau. 
665664 119818828174751 888779258 o

Disponible dans tous les bonnes boutiques en ligne ou en dur.

      Type de jeu : enrichissement... et convivialité ! 

Pour 3 à 6 joueurs 

A partir de 11 ans 

Durée d’une partie : 30 minutes environ

Retrouvez Brunan et ses inénarrables compagnons :

 sur leur site web
sur leur page facebook

 

Du nouveau dans ma besace

Uppsala-211x300.jpg

Upssala : Yggdrasill édité chez le 7° cercle

     Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

LFH_img0.jpg
Les Fils d'Halfdan : Yggdrasill édité chez le 7° cercle

     Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

 +

pendragon couverture

Pendragon - Icares edition

  Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

Chroniques-des-Feals

Les Chroniques des Féals + Ecran : Sans Détour Edition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%

+

Les_Myst__res_de_4ff2e81bc650e.jpg

Les Mystères de Lyon - Sans Détour Edition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%


Wurm.jpg

Würm - Icare édition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0% 
+

fiasco-z.jpg

Fiasco - Edge édition

Ouvrage lu à ||||||||||||||||||| 0%  

+

40270-bliss-stage.jpg

Bliss Stage - Boite à heuhh !

 Ouvrage lu à |         | |||||||||||| 50%

+

couverture-28209-d-huissier-romain-hexagon-matiere-noire.jpg

Hexagon : La matière Noire - Rivière Blanche

 

 Ouvrage lu à |         | |||||||||||| 50%

+

Monsterhearts-couv.jpg

Monsterhearts - Boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

couvEleusis.jpg

Éleusis - John doe
Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100% 

+

 AW.jpg

Apocalyspe World - la boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

Agon-couverture-A4-wip2

Agôn - la boite à heuhh !

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

+

Hex-elevationbig

Hexagon Univers - Les 12 singes

Ouvrage lu à  |||||||||||||||||||| 100%

Où remplir sa besace...

10245468_10201268442873640_5649853355581822692_n.jpg

big_ludikbazar.jpg